Vidéo-4 de 7 💗La Souffrance de La Vierge Marie dépassa celle de tous les autres….


4 de 7 💗 La Souffrance de La Vierge Marie dépassa celle de tous les autres.

Durée: 7:10

Puisque, pour avoir le droit de devenir équitablement Reine des souffrances, Elle devait dépasser, en épreuve, toutes les autres créatures….

============

JÉSUS NOUS ENSEIGNE PAR LUISA PICCARRETA * LA VIERGE MARIE, REINE DES DOULEURS .. Notre Mère Marie a tant souffert c’est incroyable..!!

red rose

Écrit par Luisa Piccarreta Le 28 Avril 1926 – Livre du Ciel – Tome 19-15


  myriamir3


 

Publicités
Publié dans Dans la Divine Volonté*Jésus nous enseigne par Luisa Piccarreta sur*La Vierge Marie Reine des Douleurs., Vidéo-4 de 7💗 La Céleste Maman a vécu toutes les peines de Jésus./ | Tagué

Jour 22 de “31 Jours avec la Vierge Marie dans la Volonté Divine” Luisa Piccarreta*Le petit Roi Jésus est né. Le Ciel et la terre exultent. Les anges sont de la fête et invitent les bergers à venir adorer Jésus. La vie de la Sainte Famille à Bethléem.


marie jésus bébé

Leçon de la Reine du Ciel à sa fille :

Ma très chère enfant, comme je suis impatiente
-de t’avoir dans mes bras et
-d’avoir le plaisir de dire à notre petit Bébé Roi :

« Ne pleure pas, bel Enfant. 
Vois, ma petite fille est avec nous et elle veut
– te reconnaître comme Roi,
– t’accorder la complète domination sur son âme et
– te laisser établir le Royaume de la Divine Volonté en elle.  »

*Fille de mon Coeur, pendant que tu contemples le petit Bébé Jésus, écoute-moi bien. 
Tu dois savoir qu’il était minuit quand le petit Roi quitta mon sein maternel. 
À ce moment, pour signifier ce qu’il venait accomplir dans les âmes, la nuit se changea en jour.  Celui qui est le Seigneur de la lumière faisait fuir :
-la nuit de la volonté humaine,
-la nuit du péché,
-la nuit de toutes les méchancetés.

Toutes les choses créées se précipitèrent pour honorer leur Créateur dans sa petite Humanité.
-Ainsi, le soleil hâta son lever pour donner son premier baiser de lumière au petit Jésus et pour le réchauffer de sa chaleur.

-Le vent purifia l’air de l’étable par une douce brise qui fredonnait “je t’aime” à l’oreille de l’Enfant.
-Les cieux furent ébranlés.
-La terre exulta et trembla jusque dans ses fondations et
-la mer devint tumultueuse avec des vagues gigantesques. 
En somme, toutes les choses créées reconnurent que leur Créateur était arrivé chez elles.
Et  ils rivalisaient pour chanter ses louanges.

Angels-angels-7949172-800-600

Les anges illuminaient le ciel en chantant des airs mélodieux que tous pouvaient entendre :
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. 

Le céleste Bébé est né dans la grotte de Bethléem, il est emmailloté de langes.»
Les bergers, qui étaient de garde dans le voisinage, entendirent les voix angéliques et accoururent rendre visite au petit Roi divin.

*Chère fille, quand j’ai reçu mon Fils dans mes bras et lui ai donné mon premier baiser,
j’ai ressenti le besoin d’amour de lui donner quelque chose qui m’était propre.
Lui présentant ma poitrine, je lui donnai abondamment du lait formé en moi par le divin Fiat.
Qui pourrait raconter

– ce que j’ai alors ressenti, ainsi que
– les mers de grâces, d’amour et de sainteté que mon Fils me donna en échange ?

Image associée

Ensuite, je l’emmaillotai dans des langes pauvres, mais propres, et le déposai dans la crèche.  C’était sa Volonté et je ne pouvais rien faire d’autre que d’obéir. 
Cependant, avant cela, je le partageai avec mon cher saint Joseph en le plaçant dans ses bras.  Oh !  comme il exulta ! Il le pressa sur son cœur.
Et le charmant petit Bébé versa des torrents de grâces dans son âme. 

Puis, après que Joseph et moi eussions aménagé un peu de foin dans la mangeoire,
je détachai Jésus de mes bras maternels pour l’y coucher. 
Charmée par la beauté du divin Enfant, je restais à genoux près de lui presque tout le temps.


Je déployait les mers d’amour que la Divine Volonté avait formées en moi pour

-l’aimer,
-l’adorer et
-le remercier.

Et que faisait le céleste Bébé dans la mangeoire ? 
Un acte continuel de la Volonté de notre Père Céleste, cette Volonté qui était aussi la sienne.
Il soupirait et pleurait.

Il appelait ainsi toutes les créatures en leur disant par ses larmes d’amour :

« Venez tous, mes enfants.
Par amour pour vous, je suis né dans la souffrance et dans les pleurs.
Venez tous pour connaître les excès de mon amour.
Donnez-moi un refuge dans vos coeurs.
  »

BERGERS BÉBÉ JÉSUS CRECHE

Et c’était un va-et-vient continuel des bergers qui venaient le visiter. 
À chacun, il donnait un doux regard et un sourire d’amour, souvent accompagnés de ses larmes.

*Maintenant, ma fille, un petit mot pour toi. 
Tu dois savoir que toute ma joie était d’avoir mon cher Fils Jésus sur mes genoux. 
Mais la Divine Volonté me fit comprendre que je devais le laisser dans la mangeoire
à la disposition de tout le monde, afin que ceux qui le voulaient puissent :
-le prendre dans leurs bras,
-le caresser et
-l’embrasser
comme s’il était leur propre enfant. Il était le petit Roi de chacun.
Par conséquent, ils avaient le droit de lui faire une douce promesse d’amour. 

Quant à moi,
pour accomplir la Volonté Suprême, je me privais de mes innocentes joies de Mère.

Je commençais ainsi, dans le travail et dans le sacrifice, mon rôle de donner Jésus à tous.

BARRE ROSE page-divider-rose-chain

Ma fille, la Divine Volonté veut tout,
-y compris le sacrifice des choses les plus saintes, selon les circonstances,
-même l’immense sacrifice d’être privé de Jésus. 

Cela est dans le but d’étendre davantage son Royaume et de multiplier sa vie. 

En fait, quand la créature est privée
-de Jésus et
-de son amour :
son héroïsme est si grand
-qu’il produit une nouvelle vie de Jésus et
-Lui procure une nouvelle demeure. 
luisa-petite
Par conséquent, chère enfant, sois attentive. 
Sous aucun prétexte, ne refuse jamais rien à la Divine Volonté.

Image associée


 

Publié dans Luisa Piccarreta...La Vierge Marie dans le Royaume de la Divine Volonté- 31 Méditations pour le mois de Mai & Octobre | Tagué

Évangile de JÉSUS-CHRIST, du Lundi 22 Octobre 2018 & Livre du Ciel–Jésus à Luisa..♥ ♥⇒À la création de l’homme toutes les divines qualités s’écoulaient en lui..


Résultats de recherche d'images pour « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux »

ÉVANGILE

« Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? » (Lc 12, 13-21)

Alléluia. Alléluia. 
Heureux les pauvres de cœur,
car le royaume des Cieux est à eux !
Alléluia. (Mt 5, 3)


FÊTE DU PAPE SAINT JEAN-PAUL II



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc  (Lc 12, 13-21)

Résultats de recherche d'images pour « entassé dans les greniers la nourriture »

Wikipédia

En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus :
« Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
    
Jésus lui répondit :
« Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? »
    
Puis, s’adressant à tous :
« Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance,
ne dépend pas de ce qu’il possède. »
 

Et il leur dit cette parabole :
« Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté.    

Il se demandait :
“Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.”
Puis il se dit :
“Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens.
Alors je me dirai à moi-même :
Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années.
Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”

Mais Dieu lui dit :
“Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie.
Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?”
    

Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

AELF-Bible



LE LIVRE DU CIEL  Tome 33 –  28 janvier 1934   LUISA PICCARRETA

luisa

À la création de l’homme toutes

les divines qualités s’écoulaient en lui..

roses rouge 3

Ma bienheureuse fille, arrête-toi avec nous pour regarder :
-la maîtrise,
-la somptuosité,
-la noblesse,
-la puissance et
-la beauté avec lesquelles l’homme fut créé.
Toutes nos divines qualités s’écoulaient dans l’homme.

Chacune voulait couler plus abondamment que l’autre et s’unir avec lui :
-notre lumière coulait sur l’homme pour en faire son frère de lumière,
-notre bonté pour en faire son frère de bonté,
-notre amour pour le remplir de notre amour et former son frère d’amour, de puissance, de sagesse, de beauté, de justice.

Notre Être suprême se réjouissait de voir nos divines qualités toutes à l’œuvre
pour s’unir avec l’homme.
Notre Volonté, qui prenait vie dans l’homme, maintenait l’ordre de nos divines qualités
pour le rendre aussi beau que possible.

Notre occupation était l’homme.
Notre regard
était fixé sur lui pour qu’il puisse nous imiter et s’unir à nous, et cela non seulement en le créant, mais durant tout le cours de sa vie.

Nos qualités étaient toujours à l’œuvre pour maintenir la fraternisation avec celui
qu’elles aimaient tellement. Et après cette union avec lui sur la terre,
elles préparaient la grande fête de la fraternisation à la gloire de la céleste Patrie.
Fraternisation de joies, de béatitude, de bonheur infini.

-J’aime l’homme parce qu’il a été créé par nous et qu’il est tout à nous.
-Je l’aime parce que notre Être divin se déverse toujours sur lui plus qu’un torrent impétueux.

-Je l’aime parce qu’il possède ce qui vient de moi et par conséquent, je m’aime moi-même en lui.
-Je l’aime parce qu’il est destiné à peupler le ciel,
  et comme mon frère de gloire, nous nous glorifierons l’un l’autre.

Je serai sa gloire comme vie, et il sera ma gloire comme œuvre.
Si j’aime tellement qu’une créature vive dans ma Volonté, c’est parce qu’avec,

mes divines qualités
-trouvent leur place d’honneur et
-elles peuvent maintenir la fraternisation avec la créature.

Sans ma Volonté dans la créature,
-elles ne trouvent pas de place et

-elles ne savent pas où se mettre.
La fraternisation est brisée et ma vie étouffée.

 

Ma fille, quel changement mortel lorsque la créature se retire de ma Volonté.
Je ne retrouve plus mon image ni ma vie qui grandit en elle.
Mes qualités ont honte de s’unir à elle parce que lorsque le vouloir humain est séparé du divin, tout est dérangé et devient figé.

Par conséquent, prends bien soin de ne pas sortir de ma Volonté. Avec Elle :
 -tu seras unie avec tout ce qui est saint,
– tu seras la sœur de toutes nos œuvres,
-et tu auras en ton pouvoir ton Jésus lui-même.

roses rouge 3



Catena Aurea (10213-10216)   St.Th.d’Aquin  …..             

Commentaire des Pères de l’Église 

pere de l'église1

  1. Cyr.Lorsque le Fils de Dieu a daigné se rendre semblable à nous, Dieu son Père l’a établi roi et prince sur la sainte montagne de Sion, pour annoncer ses divins commandements (cfPh 2,7Ps 2,6).
  2. Ambr.C’est donc avec raison qu’il refuse de s’occuper des intérêts de la terre, lui qui n’est descendu sur la terre que pour nous enseigner les choses du ciel.
    il dédaigne d’être le juge et l’arbitre des biens de la terre, lui à qui Dieu a donné le pouvoir de juger les vivants et les morts, et l’appréciation décisive des mérites des hommes.
    Il faut donc considérer ici, non pas ce que vous demandez, mais à qui vous faites cette demande. Et il ne faut pas chercher à détourner à des choses de médiocre importance, celui dont l’esprit est appliqué à des objets d’un intérêt supérieur.
    Ce frère méritait donc la réponse que lui fit le Sauveur, lui qui voulait que le dispensateur des biens célestes, s’occupât des intérêts périssables de la terre.
    Enfin les hommes doivent attendre et espérer le patrimoine de l’immortalité plutôt que celui des richesses.

 Grég. (Moral., 15, 13). O inquiétudes, qui êtes le fruit de l’abondance et de la satiété ! En disant: «Que ferai-je ?»  montre-t-il pas clairement qu’il est comme accablé par l’accomplissement de ses désirs, et qu’il gémit, pour ainsi dire, sous le fardeau de ses biens? –

  1. Cyr.Écoutez une autre parole inconsidérée de ce riche: «J’y amasserai tout le produit de mes terres et tous mes biens».
    S. Cyr.Ce ne sont point des greniers permanents, mais de passagère durée, que ce riche construit, et ce qui est une folie plus insigne, il se promet une longue vie…O riche, tes greniers, il est vrai, regorgent de fruits, mais qui peut te garantir plusieurs années de vie?

 – S. Athan. (contre Antig). Celui qui vit comme s’il devait mourir chaque jour, à cause de l’incertitude naturelle de la vie, ne commettra point ce péché.
Car cette crainte de la mort prémunit contre l’attrait séduisant des voluptés

 – S. Bas. (comme précéd).
O riche, tu es si oublieux des biens de l’âme,que tu lui donnes en nourriture les aliments du corps !
Si cette âme est vertueuse, si elle est féconde en bonnes oeuvres, si elle s’attache à Dieu, elle possède alors de grands biens, et jouit d’une véritable joie; mais comme tu es tout charnel et esclave de tes passions, tes désirs et tes cris viennent tout entiers du corps et non de l’âme.

 – S. Chrys.(hom. 39 sur la 1 Epît. aux Cor). Il ne convient nullement de se plonger dans les délices, d’engraisser le corps et d’affaiblir l’âme, de lui imposer un lourd fardeau, de l’envelopper dans les ténèbres et de la couvrir d’un voile épais.
Lorsque l’homme vit dans les délices, l’âme qui devait être reine, devient esclave.
Et le corps qui devait obéir, domine et commande.

Théophyl. Il condamne ici les vains prétextes des avares, qu’on voit entasser des richesses, comme s’ils devaient toujours vivre. Mais l’opulence peut-elle prolonger votre vie? Pourquoi donc vous dévouer à des inquiétudes certaines pour un repos qui n’est rien moins que certain?
Car il est bien douteux que vous atteigniez la.

barre brune



 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué ,

Jour 21 de “31 Jours avec la Vierge Marie dans la Volonté Divine” Luisa Piccarreta*Le lever du Soleil puis son plein midi : le Verbe Éternel parmi nous.*


MARIE FLEUR

Leçon de la Reine du Ciel, Mère de Jésus

Ma très chère fille, n’aie pas peur, aie confiance en ta Maman.
Verse tout dans mon Coeur et je prendrai tout sur moi. 
-Je serai ta Maman,
-je changerai tes souffrances en lumière et
-je les utiliserai pour agrandir les frontières du Royaume de la Divine Volonté dans ton âme.

*Pour le moment, mets tout de côté et écoute-moi. 
Je veux te raconter :
-ce que le petit Roi Jésus accomplissait dans mon sein maternel, et
-ta Maman ne perdait pas même un seul mouvement de lui.

La petite Humanité de Jésus se développait unie hypostatiquement à sa Divinité. 
Mon sein maternel était très petit et sombre :
-il ne s’y trouvait même pas un rayon de lumière et
-j’y voyais Jésus immobile et plongé dans une nuit profonde. 

BARRE ROSE page-divider-rose-chain

Mais sais-tu ce qui formait cette obscurité si totale

pour le petit Enfant Jésus ? 


La volonté humaine
dans laquelle l’homme s’était volontairement placé et

tous les péchés qu’il avait commis formaient des abîmes de noirceur en Jésus et autour de lui. 

Afin de chasser de chez l’homme la si profonde obscurité
dans laquelle il s’était lui-même emprisonné, au point de perdre sa capacité de faire le bien…
Jésus choisit la douce prison du sein de sa Maman et, volontairement,
il y demeura dans l’immobilité pendant neuf mois.

mere-de-la-vie

Ma fille, si tu savais à quel point mon Coeur maternel souffrait le martyre
à la vue du petit Jésus pleurant et soupirant dans mon sein ! 
Délirant d’amour, son Coeur faisait entendre ses palpitations dans toutes les âmes
afin qu’elles se tournent vers la lumière de sa Divinité. 

En effet, c’était par amour pour elles qu’il avait volontairement troqué sa lumière contre l’obscurité, afin que chaque âme soit dans la vraie lumière et en sécurité.

*Ma chère fille, comment te décrire les souffrances indescriptibles que mon petit Jésus a supportées dans mon sein ? 

Lui qui était Dieu et qui possédait la sagesse parfaite avait pour les hommes un amour si grand
– qu’Il mettait de côté, en quelque sorte, les mers infinies de joie, de félicité et de lumière qui étaient siennes et
-qu’Il plongeait sa petite Humanité dans les mers d’obscurité, d’amertume et de misère que les créatures lui avaient aménagées. 
Le petit Jésus prenait tout cela sur ses épaules comme si tout cela lui appartenait.

Ma fille, le vrai amour ne dit jamais “c’est assez” et ne regarde jamais aux souffrances. 
Au contraire, à travers la souffrance, il recherche l’être aimé.
Et quand il donne sa propre vie pour l’être aimé, seulement alors il est content.

*Ma fille, écoute ta Maman. 
Vois-tu quel grand mal tu fais quand tu accomplis ta propre volonté ? 
-non seulement tu formes la nuit pour ton Jésus et pour toi-même,
-mais tu formes aussi les mers d’amertume, de malheur et de misère dans lesquelles tu deviens tellement engloutie que tu ne sais plus comment t’en sortir. 

Par conséquent, sois attentive et rends-moi heureuse en me disant :
« Je veux toujours faire la Volonté de Dieu.  »

Le petit Jésus, par ses élans d’amour, s’apprêtait à venir à la lumière du jour. 
-Son empressement,
-ses soupirs et
-ses désirs ardents
d’embrasser la créature, de se faire voir par elle  et de la voir lui-même, dans le but de se l’attacher à lui, ne lui donnaient aucun repos. 

Tout comme précédemment
– il s’était mis en état de garde aux portes du Ciel, s’apprêtant à venir s’enfermer dans mon sein, de la même manière
-il se mit à l’attention aux portes de mon sein qui était pour lui plus que le Ciel. 

C’est ainsi que le Soleil du Verbe Éternel apparût dans le monde pour en arriver à son plein midi.  Ce ne sera plus la nuit pour les pauvres créatures, ni même l’aube ou le lever du jour, mais le plein midi.

Ta Maman ressentait qu’elle ne pouvait plus le garder en son intérieur. 

marie-enceinte

Des océans de lumière et d’amour m’inondaient
Et, tout comme il avait été conçu dans un océan de lumière, il quitta mon sein maternel dans un océan de lumière.

Ma chère fille, pour qui vit dans la Divine Volonté, tout est lumière et tout se transforme en lumière. 
Dans le ravissement de cette lumière,
j’attendais de pouvoir prendre mon petit Jésus dans mes bras.
Et, après qu’il eut quitté mon sein, j’entendis ses premiers vagissements d’amour. 

L’ange de Dieu le déposa dans mes bras.
Je le serrai affectueusement sur mon Cœur.
Je lui donnai mon premier baiser et le petit Jésus me donna le sien.

C’est assez pour le moment.  Demain je continuerai à t’entretenir sur la naissance de Jésus.



 

Publié dans Luisa Piccarreta...La Vierge Marie dans le Royaume de la Divine Volonté- 31 Méditations pour le mois de Mai & Octobre | Tagué

ÉVANGILE de Jésus-Christ, du Dimanche 21 Octobre 2018 & Livre du Ciel–Jésus à Luisa..♥→Les 3 prisons de Jésus. Les 2 Mamans.


Image associée

ÉVANGILE

« Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude »

(Mc 10, 35-45)

Alléluia. Alléluia. Le Fils de l’homme est venu pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. Alléluia. (cf. Mc 10, 45)



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc ( Mc 10, 35-45)

Image associée

En ce temps-là, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent :

« Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. » Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, et être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? »

Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « Vous boirez à ma coupe » Et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder. Il y a ceux pour qui cela est préparé. »

Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean. Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres. Les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.

Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous. Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

AELF-Bible



Catena Aurea (7035-7041) St.Th.d’Aquin

Commentaire des Pères de l’Église

père église catholique dernier

Théophyl. C’est-à-dire: Il n’en est pas comme vous le pensez; ce n’est point un royaume temporel que je dois établir à Jérusalem. Tout ce qui a rapport à ce royaume surpasse toute intelligence. Et l’honneur d’être assis à ma droite est si élevé, qu’il est au-dessus même des prérogatives des anges.

Théophyl. . beaucoup plus que de servir… En effet, que peut-on concevoir de plus grand, de plus admirable, que de donner sa vie pour celui dont on s’est fait le serviteur? Et cependant cette servitude volontaire, cet excès d’humiliation est devenu le principe de la gloire, non seulement du Sauveur, mais de tous les hommes. Avant qu’il se fit homme, il n’était connu que des anges.

Après son incarnation, après sa mort sur la croix, non-seulement il a été couvert lui-même de gloire. Mais il nous a rendu participants de cette gloire. Et il a régné en maître par la foi sur tout l’univers. –

Bède. Il ne dit pas: «Il a donné sa vie pour la rédemption de tous, mais pour la rédemption d’un grand nombre; c’est-à-dire de ceux qui consentiront à croire en lui.



LE LIVRE DU CIEL Tome 27 – 22 décembre 2011 LUISA PICCARRETA

luisa

Les 3 prisons de Jésus. Les 2 Mamans.

ROSE ROUGE

Jésus dit à Luisa : « Ma fille, maintenant je te fais connaître l’excès de mon Amour, où Il m’a conduit. *En descendant du Ciel sur la terre, il m’a conduit dans une prison obscure et très étroite qui était le sein de ma Maman. Mais mon amour n’était pas satisfait . *Il a formé pour moi dans cette prison elle-même un autre cachot qui était mon Humanité, laquelle emprisonnait ma Divinité.

La première prison a duré neuf mois.

La seconde prison de mon Humanité a duré pour moi jusqu’à trente-trois ans. Et mon amour ne s’est pas arrêté là.

* vers la fin de la prison de mon Humanité, Il a formé pour moi la prison de l’Eucharistie, la plus petite des prisons : une petite hostie dans laquelle Il m’a emprisonné, Humanité et Divinité.

J’ai voulu être là : comme mort, – sans laisser entendre un souffle, un mouvement ou un battement de cœur et non pas pour quelques années, mais jusqu’à la consommation des siècles.

Ainsi je suis passé de prison en prison – elles sont inséparables de moi. C’est pourquoi on peut m’appeler le divin Détenu, le Prisonnier céleste.

*Dans les deux premières prisons, dans l’intensité de mon amour, j’ai amené à l’accomplissement le Royaume de Rédemption. *Dans la troisième prison de l’Eucharistie, j’amène à l’accomplissement le Royaume de mon divin Fiat. Et c’est pourquoi je t’ai appelée à la prison de ton lit : – pour qu’ensemble, prisonniers tous les deux, dans notre solitude, unis ensemble, – nous puissions mener à son accomplissement le Royaume de ma Volonté.

 

Une Maman m’était nécessaire pour la Rédemption. J’avais aussi besoin d’une maman pour le Royaume de mon Fiat. Mon amour exigeant voulait une mère emprisonnée afin de la maintenir à ma disposition.

Par conséquent, Je serai ton prisonnier non seulement dans la petite hostie, mais aussi dans ton cœur . Tu seras ma chère prisonnière, tout attentive -à m’écouter et -à rompre la solitude d’un si long emprisonnement. Et bien que nous soyons des prisonniers, nous serons . Parce que nous amènerons à maturité le Royaume de la Divine Volonté, pour le donner aux créatures.

roses rouge 3



Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué ,

Jour 20 de “31 Jours avec la Vierge Marie dans la Volonté Divine” Luisa Piccarreta*La Vierge était comme un ciel parsemé d’étoiles. Dans ce ciel, le Soleil divin brillait de ses rayons les plus brillants, remplissant le Ciel et la terre. Jésus dans le sein de sa Maman.


Image associée

Leçon de la Reine du Ciel, Mère de Jésus :

Aujourd’hui, ma chère fille, je t’attendais comme jamais. Mon Coeur maternel est débordant. Je sens un grand besoin de partager mon amour ardent avec ma fille. Je veux te souligner que je suis la Mère de Jésus. Mes joies sont infinies, je suis inondée d’un océan de bonheur car je peux dire : « Je suis la Mère de Jésus ! » Moi, sa créature, sa servante, je suis sa Mère et cela, je le dois uniquement au Fiat de Dieu. Il me combla de grâces et aménagea en moi une digne demeure pour mon Créateur.

Que toute gloire, tout honneur et tous remerciements soient rendus à la Suprême Volonté !

Maintenant, écoute-moi bien, fille de mon coeur. Dès que la petite Humanité de Jésus prit place dans mon sein par la puissance du divin Fiat, le Soleil du Verbe Éternel s’y incarna. J’avais ainsi en moi un ciel magnifique parsemé de brillantes étoiles scintillant de la joie, des béatitudes et des harmonies de la divine beauté. Le Soleil du Verbe Éternel rayonnait d’une lumière inaccessible au milieu de cet auguste Ciel, caché dans la petite Humanité de Jésus.

Et comme cette petite Humanité ne pouvait contenir tant de lumière, celle-ci débordait à l’extérieur, investissant le Ciel et la terre et atteignant tous les coeurs. Par ses rayons ardents, elle interpellait toutes les créatures en leur disant : « Mes enfants, ouvrez-moi, donnez-moi une place dans vos coeurs. Je suis descendue du Ciel sur la terre pour former ma vie en chacun de vous. Ma Mère est le centre où je réside et mes enfants se placeront tout autour. En chacun d’eux, je veux établir ma vie et ma demeure. »

fleur orange brun

Et cette Lumière frappait et frappait, sans jamais cesser. Et la petite Humanité de Jésus gémissait et pleurait. Ces gémissements et ces pleurs d’amour : -se mêlaient à cette lumière et -envoyaient des rayons d’amour dans tous les coeurs.

Ma fille, tu dois savoir qu’une nouvelle vie débuta alors pour ta Maman. J’étais au courant de tout ce que mon Fils faisait. Je le voyais dévoré par des mers de flammes d’amour : -chacun des battements de son coeur, -chacune de ses respirations et de ses souffrances étaient des flammes d’amour avec lesquels il enveloppait toutes les créatures pour les faire siennes à force d’amour et de souffrances.


Image associée

En fait, dès que la petite Humanité de Jésus fut conçue, elle connut toutes les souffrances qu’elle allait assumer durant toute sa vie terrestre.

Jésus enferma toutes les âmes en Lui. Car, étant Dieu, personne ne pouvait Lui échapper : -son immensité divine enfermait toutes les créatures et -son omniscience les rendait toutes présentes à lui. C’est ainsi que mon Jésus, mon Fils, ressentit : -tout le poids et -le lourd fardeau des péchés de toutes les créatures.

Et moi, ta Maman, -je le suivais en tout cela et -je ressentais dans mon Coeur maternel ses souffrances. De plus, je prenais connaissance de toutes les âmes que-en tant que Mère et aux côtés de Jésus- j’allais générer : -à la grâce, -à la lumière et -à la vie nouvelle que mon cher Fils venait apporter sur la terre.

Ma fille, tu dois savoir que dès le moment de ma Conception : -je t’ai aimée comme une maman, -je te portais dans mon Coeur, -je brûlais d’amour pour toi, bien que je ne comprenais pas pourquoi il en était ainsi. La Divine Volonté me faisait accomplir les choses. Mais elle en maintenait le secret caché à mes yeux.

Cependant, à l’Incarnation du Verbe en mon sein, elle me révéla ces secrets et me fit comprendre la fécondité de ma maternité : je devenais -pas uniquement la Mère de Jésus, -mais aussi la Maman de toutes les créatures. De plus, je compris que j’aurais à vivre cette maternité sous le double signe : – de la souffrance et – de l’amour. Ma fille, combien je t’ai aimée, et combien je t’aime encore !

luisa-petite

*Maintenant, écoute bien, chère fille, quels sommets la créature peut atteindre quand -la Divine Volonté l’habite et -elle La laisse agir en elle sans la moindre opposition. Cette Divine Volonté — qui possède par nature la vertu d’engendrer – engendre tous les biens dans cette créature. Elle la rend féconde : Elle lui donne la maternité sur tout et sur tous, y compris sur son Créateur.

La maternité signifie : -amour vrai, -amour héroïque, -amour qui accepte avec joie de mourir afin de donner la vie à l’être engendré. Sans cela, la maternité est stérile, elle n’est qu’un simple mot, elle n’existe pas dans les faits.

Ainsi, ma fille : Si tu veux que tous les biens soient engendrés en toi, laisse la Divine Volonté opérer en toi. Elle te donnera la maternité et tu aimeras toutes les créatures d’un amour maternel. Et moi, ta Maman, je t’enseignerai comment rendre féconde cette maternité toute sainte et divine.

fleur orange brun



 

Publié dans Luisa Piccarreta...La Vierge Marie dans le Royaume de la Divine Volonté- 31 Méditations pour le mois de Mai & Octobre | Tagué , ,

ÉVANGILE de Jésus-Christ, du Samedi 20 Octobre 2018 & Livre du Ciel–Jésus à Luisa..♥→Raisons pour lesquelles les églises sont désertes et les ministres dispersés.


Résultats de recherche d'images pour « L’Esprit de vérité rendra témoignage en ma faveur, dit le Seigneur »

ÉVANGILE

« L’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire » (Lc 12, 8-12)

Alléluia. Alléluia. L’Esprit de vérité rendra témoignage en ma faveur, dit le Seigneur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage. Alléluia. (cf. Jn 15, 26b.27a)



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 12, 8-12)

Résultats de recherche d'images pour « le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu »

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu. Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu.

Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.

Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

AELF-Bible



LE LIVRE DU CIEL Tome 12 – 12 février 1918 LUISA PICCARRETA

luisapica-démon

ROSE ROUGE

Raisons pour lesquelles les églises sont désertes

et les ministres dispersés.

Jésus se montra très affligé et je lui dis: «Mon Amour, qu’est-ce qui t’afflige tant?» Il me répondit: «Hélas! ma fille, quand je permets que les églises soient désertes, les ministres dispersés et les messes en diminution, cela signifie que les sacrifices sont des offenses pour moi, les prières des insultes, les adorations des irrévérences, les confessions des passe-temps sans fruits.

Ne trouvant plus ma gloire mais plutôt des offenses en retour des bénédictions que je donne, j’arrête ces dernières.

Ces départs de mes ministres indiquent aussi que les choses ont atteint leur point culminant.

Les châtiments seront multipliés. Comme l’homme est dur, comme l’homme est dur!»



LE LIVRE DU CIEL Tome 12 – 24 février 1919 LUISA PICCARRETA

adam-och-eva

L’homme est le chef-d’oeuvre de la Création.

Jésus béni vint et me dit: «Ma fille, tu n’as encore rien dit concernant la création de l’homme, lui, le chef-d’oeuvre de la Création en qui l’Éternel jeta tout son Amour, sa beauté et son savoir-faire, pas goutte à goutte, mais par rivières.

Dans l’excès de son Amour, il se plaça lui-même au centre de l’homme. Cependant, il voulait y trouver une habitation digne de lui. Que fit-il donc? De son souffle tout-puissant, il le créa “à son image et à sa ressemblance” (Gn,1,26), le dotant de toutes ses qualités — adaptées aux créatures —, faisant de lui un petit Dieu.

«Tout ce que tu vois dans la Création n’est absolument rien comparé à l’homme. Oh! de combien de cieux, d’étoiles et de très beaux soleils il a muni son âme! Que de beautés variées et d’harmonies! Il trouva l’homme si beau qu’il tomba amoureux de lui. Jaloux de ce prodige qu’il venait de créer, il se fit son gardien et en prit possession en lui disant: “J’ai tout créé pour toi. Je te donne la gouverne de toutes choses.

Tout sera à toi et tu seras à moi. Néanmoins, tu ne pourras pas tout comprendre: les mers d’Amour dont tu es l’objet, tes relations exclusives et intimes avec ton Créateur et ta ressemblance avec ton Créateur.”

ROSE ROUGE

«Ah! fille de mon Coeur, si la créature (l’être humain) savait -combien son âme est belle, -combien de qualités divines elle possède et à quel point elle surpasse toutes les choses créées en beauté, en puissance et en lumière! On pourrait dire que son âme est un petit Dieu et un petit univers. Oh! si elle comprenait cela, combien s’apprécierait-elle davantage et ne se salirait-elle pas par le péché, elle, une beauté si rare, un prodige si représentatif de la Puissance Créatrice!

«Mais, presque ignorante -en ce qui la regarde et -encore plus ignorante en ce qui regarde son Créateur, l La créature continue de se salir avec mille choses dégoûtantes, défigurant ainsi le travail de son Créateur, à tel point qu’on peut à peine la reconnaître. Pense à ce qu’est mon chagrin.

Entre dans ma Volonté et viens avec moi devant le trône de l’Éternel te substituer à tous tes frères si ingrats et poser à leur place les actes de reconnaissance qu’ils devraient adresser à leur Créateur.»



Catena Aurea (10208) St.Th.d’Aquin

Commentaire des Pères de l’Église

père église catholique dernier

S. Chrys. (hom. 35 sur S. Matth). C’est-à-dire, que le châtiment sera plus sévère et la récompense plus abondante, comme s’il disait: Ici-bas, c’est vous qui me confessez, ou qui me niez. Mais au jour du jugement, ce sera moi-même. Et ainsi la récompense du bien que vous aurez fait, ou le châtiment du mal que vous aurez commis, vous seront rendus avec usure dans l’autre vie. –

Bède. De ce que le Sauveur doit un jour renier tous ceux qui l’ont nié sur la terre, il ne s’ensuit pas que le même sort soit réservé à tous indifféremment. A ceux qui l’ont nié de dessein prémédité, et à ceux qui ne l’ont fait que par faiblesse et par ignorance, aussi Notre-Seigneur ajoute: «Et quiconque parle contre le Fils de l’homme, il lui sera remis», etc.

– S. Cyr. Ces paroles du Sauveur signifient-elles que toute parole injurieuse que nous aurons dites contre un de nos semblables, nous sera pardonnée, si nous nous en repentons. n’offrent alors aucune difficulté, puisque Dieu étant naturellement bon, pardonne à ceux qui veulent se repentir. Mais si elles doivent s’entendre de Jésus-Christ lui-même, comment celui qui parle contre Lui ne sera-t-il pas condamné?

S. Ambr. Il en est qui pensent que par le Fils et le Saint-Esprit, il faut entendre le Christ, tout en gardant la distinction des personnes et l’unité de substance. Parce que le même Jésus-Christ, Dieu et homme tout ensemble, est appelé l’Esprit dans la sainte Écriture: «L’Esprit de notre bouche, le Christ, le Seigneur». Il est également saint, puisque le Père est saint, que le Fils est saint, et que l’Esprit est saint. Si donc le Christ est l’un et l’autre, pourquoi cette différence, si ce n’est pour nous apprendre quel crime c’est pour nous que de nier la divinité de Jésus-Christ?

Bède. Cependant tous ceux qui nient l’existence de la divinité de l’Esprit saint, ne sont point pour cela coupables de ce crime irrémissible de blasphème. Parce qu’ils agissent par ignorance naturelle plutôt que par le principe d’envie diabolique qui animait les principaux d’entre les Juifs. –



 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué ,