La courte vie exceptionnelle du Père Alfred Pampalon*Il est le patron des alcooliques / toxicomanes (et autres dépendances) Prions-le ♥ !!!

– I –  SA VIE

C’est à Lévis, dans la province de Québec, que naît Alfred Pampalon, le 24 novembre 1867. Très tôt, le jeune Alfred révèle la pureté de son âme, l’esprit de prière et la serviabilité sans calcul. Une grande tristesse se mêle un jour à sa joie enfantine.

Sa maman, l’être qu’il aime le plus sur terre, va mourir. Près du lit, le jeune Alfred, qui n’a que cinq ans, a les larmes aux yeux. Il regarde une image de Marie. C’est elle qui sera sa maman.

Il étudie au Collège de Lévis. Il ne respire que bonté. Il aime rire et répand la joie. C’est un sportif de première force, un champion dans tous les jeux. Il est le modèle de tous les étudiants qui lui portent beaucoup d’estime.

À 17 ans et demi, il est terrassé par la maladie. C’est une inflammation des poumons. Il reçoit les derniers Sacrements. Toute sa famille est alarmée. Personne n’oublie que, près de là, au sanctuaire de Sainte Anne de Beaupré, règne la sainte de la tendresse, la bonne Sainte Anne. On la supplie d’obtenir de son Petit-Fils Jésus la guérison d’Alfred.

Il guérit… Dès que ses forces reviennent, Alfred s’engage à pied sur la route qui le mène de Québec à la basilique de Sainte Anne. C’est en fils de saint Alphonse, en Rédemptoriste, qu’Alfred veut vivre désormais. Il devra se rendre en Belgique pour étudier et devenir prêtre.

Le 2 octobre 1892, il devient prêtre. Le jeune Alfred Pampalon révèle un coeur d’apôtre. Il imite le Rédempteur. Il va d’instinct vers les petits et les souffrants. Il les attire vers Dieu et pacifie les cœurs.

D’humeur très douce, il se montre toujours aimable, d’une amabilité qui jaillit de son amour pour le Seigneur. Il prend sa force dans l’Eucharistie.

Mais voilà que les symptômes de la tuberculose commencent à se révéler. Alfred va souffrir et mourir. Le 4 septembre 1895, Alfred Pampalon quitte la Belgique et revient au Canada. La sainteté du père Alfred atteint sa maturité dans le creuset de la souffrance.

Il peut encore, pendant quelques mois, exercer son ministère à la basilique. Il prêche, entend des confessions, dirige les âmes, réconforte les pauvres, baptise.

Le mal gagne du terrain. En août 1896, l’hydropisie affecte les jambes, le corps, même le visage. Ses forces déclinent. En septembre, le malade n’est plus qu’une plaie. Tout son corps est atteint. Le soir du 29 septembre 1896, le moribond, très lucide, prie sans cesse. Il soupire de sa voix éteinte: « Ô mort…, ô sainte mort…, viens…, viens! » Il ajoute: « Qu’on est heureux… de souffrir pour Jésus! Je veux… aller au ciel… voir Jésus et Marie… »

Voilà que, soudainement, il se dresse sur son fauteuil et, d’une voix forte, comme s’il était en pleine santé, entonne le Magnificat. Il le chante en entier. Comme Marie, il chante son merci au Seigneur. Il chante, car il est au seuil de la patrie. Il verra Jésus! Il verra Marie! Puis, toujours à voix haute, il s’écrie: « Vive Jésus, Marie et la bonne Sainte Anne! »

Le 30 septembre, un peu avant huit heures du matin, le bon père Alfred ouvre les yeux, comme dans une vision. Il rend le dernier soupir. La Vierge elle-même est venue le chercher.

Que de ressemblance entre lui, la fleur de Lévis, et Thérèse, la fleur de Lisieux! Les deux partent pour le ciel à l’aube de leur existence.

À une année d’intervalle, jour pour jour, un 30 septembre. Tous deux ont tellement souffert! Pour Dieu, pour les missions, pour les pêcheurs!

L’héroïcité des vertus d’Alfred fut proclamée officiellement par le pape Jean-Paul II le 14 mai 1991. Alfred Pampalon est Vénérable. Il nous reste à espérer qu’il sera bientôt  béatifié et canonisé.


– II – PATRON DES ALCOOLIQUES ET DES TOXICOMANES

Le connaître, c’est l’aimer. Un homme écrivait: « Comme je fus édifié par sa vie! J’en fus ému jusqu’aux larmes ».

Le bon père Alfred demeure accessible à tous; il se penche sur toutes les misères. Il se fait l’intercesseur de ceux qui s’approchent de son tombeau; il se fait le protecteur des personnes qui, au loin, le supplient avec confiance, le coeur lourd de leurs souffrances.


PRIÈRE AU VÉNÉRABLE ALFRED PAMPALON

Cher père Alfred, je t’adresse ma prière, je te crie ma souffrance. Viens à mon secours, obtiens-moi les faveurs que je désire. Tu es le protecteur reconnu des personnes qui souffrent dans leur corps, dans leur coeur et dans leur âme.

Tu t’occupes spécialement des alcooliques et des toxicomanes; tu es leur protecteur vénéré. Tu as libéré tant de personnes de la dépendance de la drogue et de la boisson. Libère-moi aussi de ce mal, je t’en prie, et libère les personnes que je te recommande, surtout les membres de ma famille.

Je viens à toi avec confiance. Je t’en prie pour moi et pour ceux et celles qui me sont chers. Étends ton assistance à toute l’Église et au monde entier. Amen.


http://www.fraternitesaintalphonse.org/pere-alfred-pampalon/

Neuvaine au Serviteur de Dieu

Père Alfred Pampalon C.S.s.r.

Le père Alfred Pampalon, rédemptoriste, fut déclaré vénérable, le 14 mai 1991, par le pape Jean-Paul II. Ce grand apôtre du sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré (Québec-Canada) est prié d’une façon privilégiée par les personnes dépendantes de l’alcool et des drogues.

Vénérable Père Alfred Pampalon C.S.s.r.

Suggestions pour faire une neuvaine fructueuse.

  • Avant tout et par-dessus tout, demander l’accomplissement de la volonté de Dieu.
  • Mettre toute sa confiance dans la miséricordieuse tendresse de notre Père des cieux qui aime à exaucer les prières de ses enfants.
  • Adopter quelques-unes des pratiques suivantes:
    • Fréquenter les sacrements de Pénitence et d’Eucharistie.
    • S’adonner à une ou à des oeuvres de miséricorde spirituelle ou temporelle.
    • Essayer d’améliorer sa vie chrétienne et professionnelle.
    • Penser au prochain; élargir ses intentions à la limite du monde.
    • Promouvoir la glorification du Père Alfred; lui faire une promesse prudente et sérieuse.

Neuvaine au Serviteur de Dieu♥ ICI

http://www.missa.org/nap.php

 

Publié dans Père Alfred Pampalon /patron des alcooliques / toxicomanes (et autres dépendances) | Tagué

Vidéo (25 min:50)**Ne pas JUGER*…par le Père Jean-Louis Barré s.m.*


………..L’Esprit-Saint l’a envahi d’une façon incroyable, ses paroles pleine d’amour ouvriront sûrement les coeurs fermés qui ne savent pas qu’ils sont en train de  »Juger » Ils ne savent pas Père…Pardonne !!

barre bleu

Il y a une effusion de tendresse…et de miséricorde….dans
Le Non-Jugement !!

Envelopper ô mon Dieu ce bon prêtre, le Père Jean-Louis de votre amour infini, nous avons besoin de lui et de tous les prêtres que tu nous donne, pour pouvoir te recevoir ô Jésus dans ta Sainte Eucharistie…Dans Ta Sainte Miséricorde…Amen!!


 

Publié dans Dossier Père Jean-Louis Barré, Ne pas JUGER... | Tagué

MÈRE EUGÉNIE RAVASIO-Deuxième cahier 〈〈 Extrait du livre*Le Père parle à ses enfants 〉〉♥Vous Mes enfants, qui vous trouvez en dehors de l’Église Catholique, sachez que vous n’êtes pas exclus de Mon Amour Paternel.♥

soeur eugénie Dieu Père

(…….) Ce que Je lui demande, c’est ce qu’il peut Me donner, sa confiance, son amour et sa reconnaissance. Ce n’est pas parce que J’ai besoin de ma créature ou de ses adorations que Je désire d’être connu, honoré et aimé, c’est uniquement pour la sauver et lui donner gloire en partage que Je m’abaisse vers elle.

C’est encore parce que ma Bonté, Mon Amour s’aperçoivent que les êtres que J’ai tirés du néant et adoptés comme de vrais fils vont tomber en grand nombre dans le malheur éternel avec les démons, manquer ainsi le but de leur création et perdre leur temps et leur éternité !

barre orange

Si Je désire quelque chose, surtout à l’heure actuelle, c’est purement l’augmentation de la ferveur des justes, une grande facilité pour la conversion des pécheurs, une conversion sincère et persévérante, le retour des fils prodigues à la Maison Paternelle, en particulier des Juifs et de tous les autres qui sont aussi mes créatures et mes enfants, comme les schismatiques, les hérétiques, les francs-maçons, les pauvres infidèles, les impies et les sectes diverses et secrètes ; que bon gré mal gré, tout ce monde sache qu’il y a un Dieu et un Créateur.

Ce Dieu qui parlera doublement à leur ignorance leur est inconnu, ils ne savent pas que Je suis leur Père.

Croyez-Moi, vous qui M’écoutez en lisant ces Paroles, si tous les hommes qui sont loin de notre Église Catholique, entendaient parler de ce Père qui les aime, qui est leur Créateur et leur Dieu, de ce Père qui désire leur donner la Vie éternelle, une grande partie de ces hommes, même parmi les plus obstinés, viendrait à ce Père dont vous leur parleriez.

Si vous ne pouvez pas aller directement leur parler ainsi, cherchez des moyens : mille industries directes ou indirectes, mettez-les en œuvre, avec un vrai esprit de suite et une grande ferveur et je vous promets que vos efforts seront bientôt, par une grâce, couronnés de grands succès.

Faites-vous des apôtres de Ma Bonté paternelle et, par le zèle que JE vous donnerai à tous, vous serez des  forts et des puissants sur les âmes. JE serai toujours auprès de vous et en vous : si vous êtes deux qui parlez, JE serai entre vous deux : si vous êtes plus nombreux, JE serai au milieu de vous ; ainsi vous direz ce que JE vous inspirerai et Je mettrai dans vos auditeurs les dispositions voulues ainsi les hommes seront vaincus par l’amour et sauvés pour toute l’éternité.

Quant aux moyens de m’honorer comme Je le désire, Je ne vous demande qu’une grande confiance. Ne croyez pas que j’attende de vous des austérités, des macérations, que Je veuille vous faire marcher pieds nus ou vous prosternés la face dans la poussière vous faire couvrir de cendres etc… Non, non !

Je veux et j’aime que vous vous teniez avec Moi à votre place d’enfants, par la simplicité et la confiance à Mon égard. Avec vous, JE Me ferai tout à tous comme le Père le plus tendre et le plus aimant. Je Me familiariserai avec vous tous, Me donnant à tous, Me faisant petit pour vous faire devenir grands pour l’éternité.

La majeure partie des incrédules, des impies et des sociétés diverses reste dans leur impiété et incrédulité parce qu’ils croient que Je leur demande l’impossible, qu’ils doivent se soumettre à mes ordres comme des esclaves sous un maître tyrannique, qui se tient drapé dans sa puissance et reste par son orgueil, distant de ses sujets, pour les contraindre au respect et au dévouement.

Non, non ! Mes enfants !Je sais me faire petit, mille fois plus que vous ne supposez !

10-commandments-of-supporting-your-family

Cependant ce que J’exige, c’est l’observation fidèle de mes Commandements que J’ai donnés à Mon Église pour que vous soyez des créatures raisonnables et que vous ne ressembliez pas aux animaux par votre indiscipline,

vos mauvais penchants, pour qu’enfin vous puissiez conserver ce trésor qu’est votre âme et que Je vous ai donnée dans la pleine beauté divine dont Je l’ai revêtue !

Ensuite, faites désormais comme Je le désire, ce que Je vous ai fixé déjà pour M’honorer d’un Culte Spécial.

main-de-dieu

barre orange

Que cela vous fasse comprendre Ma Volonté de vous donner beaucoup et de vous faire participer dans une large mesure à Ma Puissance et à Ma Gloire, uniquement pour vous rendre heureux et vous sauver, vous manifester Mon Désir Unique de vous aimer et d’être aimé de vous en échange.

 

Si vous M’aimez d’un amour filial et confiant, vous porterez aussi un respect plein d’amour et de soumission à Mon Église et à Mes Représentants.

Non pas un respect comme celui que vous avez maintenant et qui vous tient distance de Moi, parce que JE vous effraie, ce respect faux que vous avez maintenant ; c’est une injustice que vous faites à la Justice, c’est une blessure à la partie la plus sensible de Mon Cœur, c’est un oubli, un mépris de Mon amour paternel envers vous.

 

Ce qui M’a le plus affligé dans mon peuple d’Israël et M’afflige encore dans l’humanité actuelle, c’est ce respect mal entendu envers Moi.

L’ennemi des hommes s’en est en effet servi, pour les faire tomber dans l’idolâtrie et les schismes. Il s’en sert encore et s’en servira toujours envers vous, pour vous éloigner de la Vérité, de Mon Église et de Moi. Ah ! Ne vous laissez plus entraîner par l’ennemi ; croyez à la Vérité qui vient de vous être révélée et marchez dans la lumière de cette Vérité.

PERE ÉTERNEL

Je vous adresse un tendre appel, car vous êtes aussi mes enfants ! Si vous avez vécu jusqu’ici dans les pièges que le démon vous tendait, reconnaissez qu’il vous a trompés, venez à Moi, votre Père et Je vous recevrai avec amour et joie !

barre orange

Vous aussi qui ne connaissez aucune autre religion que celle où vous êtes nés et cette religion n’est pas la vraie, ouvrez les yeux : voici votre Père, Celui qui vous a créés et qui veut vous sauver. JE viens à vous pour vous porter la Vérité, avec elle le salut.

JE vois que vous M’ignorez et que vous ne savez pas que je ne désire rien d’autre de vous, sinon que vous Me connaissiez comme Père et Créateur et aussi, comme Sauveur. C’est pour cette ignorance que vous ne pouvez pas m’aimer ; sachez donc que Je ne vous suis pas si loin que vous croyez !

 

Comment après vous avoir créés et adoptés par Mon Amour, pourrais-JE vous laisser seuls ? JE vous suis partout, JE vous protège en tout, pour que tout devienne une constatation de ma grande libéralité envers vous, malgré vos oublis de mes infinies Bontés, oublis qui vous font dire : « C’est la nature qui nous fournit tout, qui nous fait vivre et qui nous fait mourir ». Voici le temps de grâce et de lumière !

 

Reconnaissez donc, que JE suis le seul vrai Dieu ! Pour vous donner le vrai bonheur dans cette vie et dans l’autre, JE désire que vous fassiez ce que JE vous propose dans cette Lumière. Le temps est propice, ne laissez pas échapper l’amour qui s’offre à votre cœur d’une manière si sensible.

A tous, JE demande comme moyen d’entendre la Sainte Messe selon la liturgie, cela M’est bien agréable !

barre orange

Après Je vous dirai avec le temps d’autres petites oraisons, mais JE ne veux pas vous surcharger. L’essentiel sera de M’honorer comme JE vous l’ai dit, en établissant une fête en Mon honneur et en Me servant dans la simplicité des vrais enfants de Dieu Votre Père, Créateur et Sauveur du genre humain !

Voici un autre témoignage de mon Amour paternel envers les hommes : Mes enfants JE ne dirai pas toute la grandeur de Mon Amour Infini, car il vous suffit d’ouvrir les Livres Saints, de regarder le Crucifix, le Tabernacle et le Saint-Sacrement, pour que vous puissiez comprendre à quel point JE vous ai aimés !

 

Cependant pour vous montrer la nécessité ou vous êtes de satisfaire Ma volonté sur vous et pour que JE sois désormais plus connu et mieux aimé, JE veux avant de terminer ces quelques paroles qui ne sont que la base de Mon œuvre d’amour parmi les hommes, Je voudrais vous signaler quelques-uns des innombrables témoignages de Mon amour envers vous !

 

Tant que l’homme n’est pas dans la Vérité, il ne goûte guère la vraie liberté : vous croyez être dans la joie, la paix, vous, mes enfants, qui êtes en dehors de la vraie loi pour l’exécution de laquelle je vous ai créés, mais au fond de votre cœur vous sentez qu’il n’y a en vous ni vraie paix, ni vraie joie et que vous n’êtes pas dans la vraie liberté de Celui qui vous a créés et qui est Votre Dieu, Votre Père.

COMMANDEMENTS

Mais vous qui êtes dans la vraie loi ou plutôt qui avez promis de suivre cette loi que je vous ai donnée pour vous assurer votre salut, voilà que le vice vous a conduits au mal. Vous vous êtes éloignés de la loi, par votre mauvaise conduite.

Croyez-vous être heureux ? Non. Vous sentez que votre cœur n’est pas à l’aise. Pensez-vous qu’en cherchant votre plaisir et d’autres joies humaines votre cœur se sentira enfin satisfait ? Non. Laissez-moi vous dire, que vous ne serez jamais dans la vraie liberté ni dans le vrai bonheur, tant que vous ne me reconnaîtrez pas comme Père et que vous ne vous soumettrez pas à mon joug, pour être de vrais enfants de Dieu Votre Père !

Pourquoi ? Parce que je ne vous ai créés que pour un seul but qui est de Me connaître, de M’aimer et de Me servir, comme l’enfant simple et confiant qui sert son Père !

Autrefois dans l’Ancien Testament les hommes se conduisaient comme des animaux, ils  ne conservaient aucun signe indiquant leur dignité d’enfant de Dieu leur Père. Aussi, pour leur faire connaître que Je voulais les élever à la grande dignité d’enfants de Dieu, Je dus Me montrer d’une sévérité parfois effrayante.

barre orange

Plus tard, quand J’en vis quelques-uns assez raisonnables pour comprendre enfin qu’il fallait établir quelques différences entre eux et les animaux, alors Je commençai à les combler de bienfaits, à leur accorder la victoire sur ceux qui ne sauraient pas encore reconnaître et conserver leur dignité.

 

Et comme leur nombre grandissait, Je leur ai envoyé Mon Fils, orné de toutes les perfections divines, puisqu’Il était le Fils d’un Dieu parfait. C’est Lui qui vient leur tracer les voies de la perfection, par Lui Je vous ai adoptés dans Mon Amour infini, comme de vrais fils et depuis, Je ne vous ai plus appelés du simple Nom de « créatures » mais du nom de « fils ».

Je vous ai investis du véritable esprit de la nouvelle Loi qui vous distingue non pas seulement des animaux comme les hommes de l’ancienne loi, mais vous élève au-dessus de ces hommes de l’Ancien Testament.

Je vous ai élevés tous à la dignité d’enfants de Dieu ; oui, vous êtes Mes fils et vous devez Me dire que Je suis Votre Père ; mais n’allez pas ne pas vous confier en Moi comme tels, car sans cette confiance vous n’aurez jamais la véritable liberté.

Tout ce que Je viens de vous dire c’est pour que vous reconnaissiez que Je viens par cette Œuvre d’Amour, pour vous aider puissamment à secouer la tyrannique servitude qui captive votre âme et vous faire goûter la vraie liberté d’où découle la vraie félicité, en comparaison de laquelle toutes les joies de la terre ne sont rien.

Levez-vous tous vers cette dignité d’enfant de Dieu et sachez respecter votre grandeur, et Moi Je serai plus que jamais Votre Père le plus aimant et le plus miséricordieux.

Je suis venu pour apporter la paix avec cette Œuvre d’Amour.♥♥♥

main-dieu

Si quelqu’un M’honore et se confie en Moi, je ferai descendre sur lui un rayon de paix dans toutes ses adversités, dans tous ses troubles, ses souffrances et ses afflictions de toutes sortes, surtout s’il M’invoque et M’aime comme son Père.

Si les familles M’honorent et M’aiment comme leur Père, Je leur enverrai ma paix et avec elle Ma Providence.

♥ Si les travailleurs, les industriels et autres artisans divers M’invoquent et M’honorent, Je leur donnerai Ma Paix, Ma Force, Me montrerai le Père bon et miséricordieux.

 Si dans toute société chrétienne on M’invoque et on M’honore, Je donnerai Ma Paix, Je Me montrerai Père très aimant et par Ma puissance J’assurerai le salut éternel des âmes.   

 ♥ Si toute l’humanité M’invoque et M’honore, Je ferai descendre sur toute l’humanité l’esprit de paix comme rosée bienfaisante.

Si toutes les nations comme telles, M’invoquent et M’honorent, il n’y aura jamais plus de troubles ni de guerres, parce que Je suis le Dieu de la Paix et là où Je suis, la guerre ne sera pas. Voulez-vous avoir la victoire sur votre ennemi ? Invoquez-Moi et vous triompherez victorieusement sur lui.

barre orange

Enfin, vous savez que Je peux tout par ma Puissance. Eh bien ! cette Puissance Je vous l’offre à tous, pour que vous vous en serviez pour le temps et pour l’éternité. Je Me montrerai toujours votre Père, pourvu que vous vous montriez mes enfants. Qu’est-ce que Je désire par cette œuvre d’Amour ?

 

Si ce n’est de trouver des cœurs qui puissent Me comprendre ? Je suis la Sainteté dont Je possède la perfection et la plénitude et cette Sainteté dont Je suis l’Auteur, Je vous la donne par Mon Esprit-Saint, et par les mérites de Mon Fils Je la restaure dans vos âmes. C’est par Mon Fils et le Saint-Esprit que Je viens vers vous, en vous et qu’en vous Je cherche Mon repos.

Pour certaines âmes ces mots : « Je viens en vous », sembleront un mystère, mais il n’y a pas de mystère ! Parce qu’après que J’eus ordonné à mon Fils d’instituer la Sainte Eucharistie, JE Me suis proposé de venir en vous toutes les fois que vous recevez la Sainte Hostie !

jésus hostie

Rien cependant ne M’empêchait même avant l’Eucharistie, de venir à vous, puisque rien ne m’est impossible ! Mais la réception de ce Sacrement est une action facile à comprendre et qui vous explique comment JE viens en vous ! Quand Je suis en vous, Je vous donne plus aisément ce que Je possède, pourvu que vous Me le demandiez.

 

Par ce Sacrement vous vous unissez à Moi d’une manière intime et c’est dans cette intimité que l’effusion de Mon Amour fait répandre dans votre âme la Sainteté que Je possède.

Je vous inonde de Mon amour, alors vous n’avez qu’à Me demander les vertus et la perfection dont vous avez besoin, et vous êtes sûrs qu’en ces moments de repos de Dieu dans le cœur de sa créature rien ne vous sera refusé. Puisque vous comprenez le lieu de Mon repos, ne voudrez-vous pas me Le donner ?

barre orange

Je suis votre Père et votre Dieu, oserez-vous Me refuser cela ? Ah ! Ne Me faites pas souffrir par votre cruauté envers un Père qui vous demande cette seule grâce pour Lui.

Avant de terminer ce Message, Je veux exprimer un désir à un certain nombre d’âmes consacrées à Mon service. Ces âmes, c’est vous, Prêtres, religieuses et religieux.

Vous êtes voués à Mon service, soit dans la contemplation, soit dans les œuvres de charité et d’apostolat. De Ma part, c’est un privilège de Ma Bonté ; de la vôtre, c’est la fidélité à la vocation par votre bonne volonté.

Ce Désir le voici : Vous qui comprenez plus facilement ce que J’attends de l’humanité, priez-Moi, afin que JE puisse faire l’œuvre de Mon amour dans toutes les âmes.

Vous savez toutes les difficultés qu’il faut vaincre pour gagner une âme ! Eh bien, voici le moyen efficace qui vous facilitera pour M’en gagner une grande multitude : ce moyen c’est précisément de Me faire connaître, aimer, honorer des hommes. Avant tout, Je désire que vous commenciez les premiers.

Quelle joie, pour Moi, d’entrer en premier lieu dans les maisons des Prêtres, religieux, religieuses ! Quelle joie de Me trouver comme Père, parmi les Fils de Mon Amour ! Avec vous, Je converserai comme avec des amis, mes intimes !

 

Je serai pour vous, le plus discret des confidents ! Je serai votre Tout, qui vous suffira pour tout ! ? Je serai surtout le Père accueillant vos désirs, vous comblant de son Amour, de ses bienfaits, de son universelle tendresse !

Ne Me refusez pas cette joie que Je désire goûter parmi vous ! Je vous la rendrai au centuple et, puisque vous M’honorerez, Moi aussi Je vous honorerai en vous préparant une grande gloire dans Mon Royaume ! Je suis la lumière des lumières ; là où elle pénètrera, il y aura la Vie, le pain et le bonheur.

Cette lumière éclairera le pèlerin, le sceptique, l’ignorant ; elle vous éclairera tous, ô hommes qui vivez dans ce monde plein de ténèbres et de vices, si vous n’aviez pas Ma Lumière, vous tomberiez dans l’abîme de la mort éternelle !

Cette Lumière enfin, éclairera les chemins qui mènent à la Véritable Église Catholique, pour ses pauvres enfants qui sont victimes encore des superstitions.

barre orange

Je Me montrerai le Père de ceux qui souffrent le plus sur la terre, les pauvres lépreux !

Je Me montrerai le Père de tous ces hommes qui sont délaissés, exclus de toute société  humaine. Je Me montrerai le Père des affligés, le Père des malades, surtout des agonisants. Je Me montrerai le Père de toutes les familles, des orphelins, des veuves, des prisonniers, des ouvriers et de la jeunesse.

soleil lumiere

Je Me montrerai Père dans tous les besoins.

Enfin, Je Me montrerai le Père des Rois, de leur nation! Et tous, vous sentirez Mes bontés, tous vous sentirez Ma Protection et tous vous verrez Ma Puissance !

Recevez Ma Paternelle et Divine Bénédiction, tous,

Amen !

barre orange

FIN


Prière du Père Éternel

Dieu le pere

 Particulièrement à Mon Fils et Représentant, Amen !

 Particulièrement à Mon Fils l’Évêque, Amen !

 Particulièrement à Mon Fils ton Père Spirituel, Amen !

 Particulièrement à Mes Filles, tes Mères, Amen !

♥ Et toute la Congrégation de Mon Amour, Amen !

 ♥Et à toute l’Église et à tout le Clergé, Amen !

Bénédiction toute spéciale à l’Église du Purgatoire,

Amen !

Amen !

barre orange


http://saintmichelarchange.wordpress.com/2014/10/30/messages-de-dieu-le-pere-mere-eugenie-ravasio

 

 

Publié dans Mère Eugénie Elisabeth. Ravasio-Religieuse | Tagué , ,

MÈRE EUGÉNIE RAVASIO 〈〈 Extrait du livre*Le Père parle à ses enfants 〉〉 Maintenant Mon heure est venue. Je viens Moi-même faire connaître aux hommes Mes enfants, ce que jusqu’ici ils n’avaient pas complètement compris.

« Notes de Soeur Eugénie :

Notre Père m’a dit, dans un colloque intime : »

La source est le symbole de ma connaissance et l’Océan celui de Ma Charité et de votre confiance. Quand vous voulez boire à cette Source, étudiez-Moi pour Me connaître et quand vous Me connaîtrez, jetez-vous dans l’Océan de ma Charité en vous confiant en moi d’une confiance qui vous transforme et à laquelle…

JE ne puisse résister, alors JE vous pardonnerai vos fautes et JE vous comblerai des plus grandes grâces.

« Reprise du message: »Je suis parmi vous. Heureux ceux qui croient cette vérité et qui profitent de ce temps dont les Écritures ont parlé en ces termes: “Il y aura un temps où Dieu doit être honoré et aimé des hommes comme Il le désire”.

Les Écritures posent ensuite la question: “Pourquoi?” et elles répondent: “Parce qu’Il est Le seul digne d’honneur, d’amour et de louanges à jamais!

 

Moïse a reçu de moi-même pour premier des dix Commandements cet ordre à communiquer aux hommes: “Aimez, Adorez Dieu!” Les hommes qui sont déjà chrétiens peuvent Me dire: “Nous, nous aimons depuis que nous sommes venus au monde ou depuis notre conversion; puisque nous disons souvent dans l’Oraison Dominicale. “Notre Père qui êtes aux Cieux! ”

Oui, mes enfants, c’est vrai vous M’aimez et vous M’honorez quand vous dites la première demande du Pater. Mais, continuez les autres demandes et vous verrez: “Que votre Nom soit sanctifié! Mon Nom est-Il sanctifié ?

Continuez:Que votre Règne arrive!

Mon Règne est-Il arrivé? Vous honorez il est vrai avec toute votre ferveur la Royauté de Mon Fils Jésus et en Lui, c’est Moi que vous honorez! Mais refuserez-vous à Votre Père cette grande gloire de Le proclamer ROI” ou du moins de Me faire régner pour que tous les hommes puissent Me connaître et M’aimer?

Je désire que vous célébriez cette Fête de la Royauté de Mon Fils en réparation des insultes qu’il a reçues devant Pilate et aussi de la part des soldats qui flagellaient Sa Sainte et Innocente humanité.

 Je demande non pas de suspendre cette Fête mais au contraire de la célébrer avec enthousiasme et ferveur; mais pour que tous puissent vraiment connaître ce Roi, il faut aussi connaître Son Royaume!

Or, pour arriver à cette double connaissance d’une manière parfaite, il faut encore connaître Le Père de ce Roi, le Créateur de ce Royaume.

En vérité mes enfants, I ’Église, cette société que J’ai envoyé fonder par Mon Fils, complètera Mon Oeuvre en faisant honorer Celui qui en est l’auteur: Votre Père et Votre Créateur. Parmi vous mes enfants, certains pourront Me dire: L’Église a grandi sans cesse, les chrétiens sont de plus en plus nombreux; c’est là une preuve suffisante que notre Église est complète!

“Sachez mes enfants, que votre Père a toujours veillé sur l’Église dès son berceau et que, de concert avec Mon Fils et le Saint-Esprit,

 Je L’ai voulue infaillible par mon Vicaire le Saint Père. Cependant n’est-il pas vrai que si les Chrétiens me connaissaient TEL que Je suis, c’est-à-dire comme le Père tendre et miséricordieux, bon et libéral, ils pratiqueraient encore avec plus de virilité et de sincérité cette religion Sainte!

 

N’est-il-pas vrai que vous, mes enfants, si vous saviez que vous avez un Père qui pense à vous et qui vous aime d’un Amour Infini, vous vous efforceriez à titre de réciprocité, d’être plus fidèles à vos devoirs de Chrétiens, même de citoyens pour être justes et pour rendre justice à DIEU et aux hommes!

N’est-il pas vrai que si vous aviez la connaissance de ce Père qui vous aime tous sans distinction et Qui, sans distinction, vous appelle tous du beau nom de fils, vous M’aimeriez comme des fils affectueux et l’amour que vous me donneriez, ne deviendrait-il pas, sous mon impulsion, un amour agissant qui s’étendrait au reste de l’humanité laquelle ne connaît pas encore cette société de Chrétiens et moins encore Celui qui les a créés et qui est leur Père.

 Si quelqu’un allait parler à toutes ces âmes abandonnées à leurs superstitions, ou à tant d’autres qui appellent Dieu car elles savent que J’existe sans savoir que JE suis près d’elles, s’il leur disait que leur Créateur est encore leur Père qui pense à elles et qui s’occupe d’elles, qui les environne d’une étroite affection dans tant de souffrances et de délaissements, il obtiendra la conversion même des plus obstinés et ces conversions plus nombreuses seraient aussi plus solides c’est-à-dire persévérantes.

Certains, en examinant l’Oeuvre d’Amour que Je viens accomplir au milieu des hommes, trouveront ici à critiquer et diront ainsi: Mais les Missionnaires ne parlent aux infidèles que de Dieu, de Ses bontés, de Sa miséricorde, depuis qu’ils sont allés dans ces pays lointains que pourraient-ils dire de plus de Dieu puisqu’ils en parlent tout le temps?

 Des Missionnaires ont parlé et parlent encore de Dieu dans la mesure où ils Me connaissent eux-mêmes, mais Je vous l’affirme, vous ne Me connaissez pas Tel que Je suis puisque Je viens pour Me proclamer le Père de tous et le plus tendre des Pères pour corriger l’amour que vous Me portez et qui est faussé par la crainte.

 Je viens Me rendre semblable à mes créatures pour corriger l’idée que vous avez d’un Dieu terriblement juste, puisque Je vois tous les hommes passer leur vie sans se confier à leur Unique Père qui voudrait leur faire savoir son unique Désir, de leur faciliter la traversée de leur vie terrestre pour leur donner ensuite au Ciel une vie toute divine.

J’ai là une preuve que les âmes ne Me connaissent pas plus que vous ne Me connaissez sans dépasser la mesure de l’idée que vous avez de Moi.

Mais maintenant que Je vous donne cette lumière, restez dans la lumière et portez la lumière à tous, ce sera un moyen puissant de faire des conversions et même de fermer s’il est possible la porte de l’enfer, car…

  Je renouvelle ici la promesse qui ne pourra jamais manquer de s’accomplir et que voici:

“TOUS CEUX QUI M’APPELLERONT, DE TOUT LEUR COEUR DU NOM DU PÈRE, NE FÛT—CE QU’UNE SEULE FOIS NE PÉRIRONT PAS, MAIS SERONT SÛRS DE LEUR VIE ÉTERNELLE EN COMPAGNIE DES ÉLUS”.

 

 Et vous qui travaillerez à Ma gloire et qui tâcherez de Me faire connaître, honorer et aimer, Je vous assure que votre récompense sera grande, car Je compterai tout, même le moindre effort que vous ferez et Je vous rendrai tout au centuple dans l’Éternité.

Je vous l’ai dit, il faut que la Sainte Église complète le Culte en honorant d’une manière toute particulière l’auteur de cette Société, Celui qui est venu la fonder aussi, Celui qui en est l’âme le Dieu en trois personnes: Père, Fils et Saint-Esprit.

Tant que les trois Personnes ne seront pas honorées d’un Culte particulier, spécial dans l’Église et dans l’humanité entière quelque chose manquera à cette Société. J’ai déjà fait sentir cette déficience à quelques âmes, mais la plupart trop timides, n’ont pas correspondu à Mon Appel. D’autres ont eu l’énergie d’en parler à qui de droit, mais devant leur échec, elles n’ont pas insisté.

Maintenant Mon heure est venue. Je viens Moi-même faire connaître aux hommes Mes enfants, ce que jusqu’ici ils n’avaient pas complètement compris.

 

Je viens Moi-Même apporter le FEU ARDENT DE LA LOI DE L’AMOUR pour que, par ce moyen, Je puisse fondre et détruire l’énorme couche de glace qui enveloppe l’humanité.

O chère humanité! O hommes qui êtes mes enfants; sortez, sortez des liens dans lesquels le démon vous a enchaînés jusqu’ici, par la peur d’un Père qui n’est qu’Amour! Venez, approchez, vous avez le droit d’approcher votre Père, dilatez vos coeurs, priez Mon Fils, pour qu’Il vous fasse connaître de mieux en mieux mes bontés envers vous.

O vous qui êtes captifs des superstitions et des lois diaboliques, sortez de ce tyrannique esclavage et venez à la Vérité des vérités. Reconnaissez Celui qui vous a créés et qui est Votre Père. N’allez pas prétendre user de vos droits en donnant adoration et hommages à ceux qui vous ont entraînés à mener jusqu’ici une vie inutile, mais venez à Moi, Je vous attends tous parce que tous vous êtes mes enfants.

Et vous qui êtes dans la Vraie Lumière, dites-leur combien il est doux de vivre dans la Vérité! Dites encore à ces chrétiens, à ces chères créatures, mes enfants, combien il est doux de penser qu’il y a un Père qui voit tout, qui sait tout, qui pourvoit à tout, qui est infiniment bon, qui sait facilement pardonner, qui ne châtie qu’à regret et lentement.

Dites-leur enfin, que Je ne veux pas les abandonner dans les chagrins de la vie, seuls et sans mérites, qu’ils viennent à Moi: Je les aiderai, J’allègerai leur fardeau, J’adoucirai leur vie si rude et je les enivrerai de Mon Paternel Amour, pour les rendre heureux dans le temps et dans l’Éternité.

 

Et vous, Mes enfants, qui ayant perdu la Foi, vivez dans les ténèbres, levez les yeux et vous verrez des rayons lumineux venir vous éclairer. Je suis le Soleil qui éclaire, qui chauffe et qui réchauffe, regardez et reconnaissez que Je suis Votre Créateur, Votre Père, Votre seul et unique Dieu.

C’est parce que Je vous aime, que Je viens me faire aimer pour que vous soyez tous sauvés. Je m’adresse à tous les hommes du monde entier en faisant retentir cet appel de Mon Paternel Amour; cet Amour Infini que J’entends vous faire connaître, c’est une réalité permanente.

Aimez, aimez, aimez toujours, mais aussi faites aimer ce Père, pour que dès aujourd’hui, Je puisse montrer à tous le Père le plus passionné d’Amour pour vous. Et vous mes bien-aimés fils, prêtres et religieux, Je vous engage à faire connaître cet amour paternel que Je conçois pour les hommes et pour vous en particulier. Vous êtes tenus de travailler pour que Ma Volonté se réalise dans les hommes et sur vous. Or cette Volonté c’est que Je sois connu, honoré et aimé.

 

Ne laissez pas longtemps mon Amour inactif, car Je suis altéré du désir d’être aimé! Voici le siècle privilégié entre tous; ne laissez pas passer ce privilège, de crainte qu’il ne vous soit retiré!

Les âmes ont besoin de certaines touches divines et le temps presse; ne craignez rien, Je suis votre Père; Je vous aiderai dans vos efforts et dans votre travail, Je vous soutiendrai toujours et Je vous ferai goûter, même dès ici-bas, la paix et la joie de l’âme en faisant porter des fruits à votre ministère et à vos oeuvres de zèle: don inestimable car l’âme qui est dans la paix et la joie, jouit d’un avant-goût du Ciel en attendant la récompense éternelle.

Je lui ai d’abord embrassé la main, pendant qu’avec l’autre main, il me caressait la tête et les plaies. Puis, il m’a attiré contre lui, en me serrant fort et en m’embrassant le visage. J’avais la tête contre sa poitrine, et ses bras m’enveloppaient. Et il me tenait serré, serré, comme s’il me câlinait, il ne se détachait plus. J’ai cherché à parler, à lui dire quelque chose, mais je n’ai pas réussi : l’émotion était trop forte. Cela a duré un peu plus d’une minute qui m’a paru une éternité. J ai senti mon coeur sortir de mon corps. Il m a pris dans ses bras. complètement en silence. Parfois le silence dit plus que les mots.

À Mon-Vicaire, le Souverain Pontife, Mon Représentant sur la Terre, J’ai communiqué un attrait tout particulier pour l’apostolat des missions dans les pays lointains et surtout un zèle très grand pour rendre mondiale la dévotion au Coeur Sacré de Mon Fils Jésus.

Maintenant, Je lui confie l’Oeuvre que ce même Jésus est venu accomplir sur la terre: Me glorifier en Me faisant connaître Tel que Je suis, comme Je viens de le dire à l’adresse de tous les hommes, mes créatures et mes fils.

 Si les hommes savaient pénétrer le Coeur de Jésus avec tous ses désirs et sa gloire, ils reconnaîtraient que son désir le plus ardent est de glorifier le Père, Celui qui L’a envoyé et surtout de ne pas Lui laisser une gloire diminuée comme il a été fait jusqu’ici, mais une gloire totale telle que l’homme peut et doit Me la donner, comme Père et Créateur, encore plus comme Auteur de leur rédemption!


À suivre…

Publié dans Mère Eugénie Elisabeth. Ravasio-Religieuse | Tagué ,

BREF APERÇU DE LA VIE DE MÈRE EUGÉNIE RAVASIO* & »Extrait du livre *Le Père parle à ses enfants « 

soeur mère Eugenia_Ravasio

Qui était Mère Eugénie? Qui était cette créature que le Père appelait

« la fille bien-aimée … ma petite plante »?

barre vert rose

Mère Eugénie a été une des plus grandes lumières de ces temps: le petit prophète d’une Nouvelle Église, dans laquelle le Père est au centre et au sommet de toute foi, et dont l’unité est le plus grand idéal de toute spiritualité.

C’est la lumière que le Père a donné au monde en ce temps chaotique et ténébreux pour que l’on reconnaisse la route à suivre.

Mère Eugénie naquit le 4 septembre 1907 d’une famille de paysans, à San Gervasio d’Adda (maintenant Capriate San Gervasio) petit centre de la province de Bergamo. Elle fréquenta seulement l’école élémentaire et après avoir travaillé quelques années dans une usine, à l’âge de 20 ans elle entra dans la Congrégation de Notre-Dame des Apôtres, où son caractère charismatique se développa et la fit élire Mère Générale de cette Congrégation à l’âge de 28 ans.

 

Mais toute dimension spirituelle mise à part, pour la faire rentrer dans l’histoire, il suffirait de considérer son action dans le domaine social: en 12 ANS d’activité missionnaire elle ouvrit plus de 70 centres (avec infirmerie, école, et église) dans les lieux les plus abandonnés de l’Afrique, de l’Asie et de l’Europe.

Elle découvrit le premier médicament soignant la lèpre, extrait d’un germe d’une plante tropicale, remède qui fut ensuite étudié et élaboré par l’Institut Pasteur de Paris. Elle entraîna à sa suite Raoul Follereau qui fut dès lors considéré comme l’apôtre des lépreux.

De 1939 à 1941, elle réalisa à Azopté (en Côte d’Ivoire) son projet de la « ville des lépreux« : c’est un immense centre de regroupement pour ces malades, qui s’étend sur une superficie de 200.000 m2, qui reste encore aujourd’hui un centre d’avant-garde en Afrique et dans le monde.

lépreux

croix-noir

Pour cette Pour cette réalisation, le 4 juin 1950 la France accorda la Légion d’Honneur à la Congrégation des Soeurs Missionnaires de Notre-Dame des Apôtres (dont Mère Eugénie fut Supérieure Générale de 1935 à 1947), la plus grande distinction nationale pour des oeuvres à caractère social.

Mère Eugénie retourna au le Père le 10 août 1990. L’Oeuvre la plus importante qu’elle nous ait laissée est le message que nous vous présentons ici,  » le Père parle à ses enfants « , qui est l’unique révélation donnée personnellement par Dieu le Père et reconnue authentique par l’Église après 10 ans d’examens rigoureux.

Il est important de dire que le Père en 1932, dicta à Mère Eugénie Le Message en latin, langue qui lui était totalement inconnue. C’est en 1981 que nous avons pu obtenir ce message de façon miraculeuse et en 1982 (pour le 50ème anniversaire) nous avons commencé à le publier en langue italienne.

Ce sont les grâces provenant de ce Message qui nous ont poussés à le répandre gratuitement, surtout dans les prisons, les casernes et les hôpitaux. Grâce aux collaborateurs que le Seigneur nous a donnés, nous avons pu assurer l’impression en albanais, allemand, anglais, arabe, coréen, français, espagnol, hollandais, hongrois, polonais, portugais, russe et ukrainien. Les éditions en chinois et japonais, sont en cours d’élaboration.

  1. P. Andrea D’Ascanio

o.f.m. Capp.

barre vert rose


MESSAGE DE NOTRE PÈRE

2ème Cahier

soeur eugénie dieu le père

Le deuxième cahier commence le 12 août 1932. Un jour le démon s’en empara et en lacéra la tête avec des ciseaux. »


DIEU LE PÈRE NOUS PARLE:

JE viens ouvrir une source d’eau Vive qui, dès aujourd’hui et jusqu’à la fin des temps ne se tarira jamais.

C’est à vous, mes Créatures que JE viens pour vous découvrir mes entrailles paternelles passionnées d’Amour pour vous, Mes enfants, JE veux que vous soyez témoins de Mon amour Infini et Miséricordieux. Il ne Me suffit pas de vous avoir montré Mon Amour, JE veux encore vous ouvrir Mon Coeur, d’où sortira une Source rafraîchissante où tous les hommes se désaltéreront.

Ils goûteront alors les joies qu’ils n’avaient pas connues jusqu’ici à cause de ce poids immense de crainte exagérée qu’ils avaient de Moi, leur tendre Père. C’est depuis que J’ai promis un Sauveur aux hommes que J’ai fait jaillir cette Source – (cette Source, depuis qu’il M’en parle je la vois tous les jours) – et JE l’ai fait passer par le Coeur de mon Fils pour qu’elle arrive jusqu’à vous.

sacre-coeur

Mais Mon Amour immense pour vous me pousse à faire plus encore en ouvrant mon Sein d’où jaillira cette eau de salut pour Mes enfants et, JE leur permets de puiser librement tout ce qui leur est nécessaire pour le temps et pour l’éternité.

Si vous voulez éprouver la puissance de cette source dont JE vous parle, apprenez d’abord à Me connaître mieux et à M’aimer jusqu’au point que JE désire, c’est-à-dire non seulement comme Votre Père, mais comme Votre Ami et Votre Confident.

Pourquoi vous étonner de ce que Je vous dis? Ne vous ai-je pas créés à Mon Image? Je vous ai faits à Mon Image pour que vous ne trouviez rien d’étrange lorsque vous parlez et vous vous familiarisez avec votre Père, votre Créateur, Votre Dieu; car vous êtes devenus par Ma Miséricordieuse bonté, les enfants de Mon Amour Paternel et Divin.

 

Puisque Mon Fils Jésus est en Moi et que JE suis en Lui, en notre mutuel Amour qui est l’Esprit-Saint, qui nous tient unis par ce lien de charité qui fait que nous ne sommes qu’Un.

trinite-beau

Lui, Mon Fils, est le réservoir de cette Source, pour que les hommes puissent aller puiser dans Son Coeur qui est toujours rempli de l’Eau du salut jusqu’à déborder! Mais il faut vous assurer de cette Source que Mon Fils vous ouvre, pour que vous puissiez vous convaincre qu’elle est rafraîchissante et agréable!

Alors, venez à Moi par Mon Fils et, quand vous serez près de Moi, confiez-Moi vos désirs. Je vous montrerai cette Source en Me faisant connaître Tel que Je suis.

 

Quand vous Me connaîtrez, vous serez désaltérés, rafraîchis, vos maux seront guéris, vos craintes seront évanouies; votre joie sera grande et votre amour trouvera un repos qu’il n’avait jamais goûté jusqu’ici!

Mais comment Me direz-vous, pouvons-nous venir à Vous ? Ah! Venez par la voie de la confiance, appelez-Moi votre Père, aimez-Moi en esprit et en vérité et cela suffira pour que cette eau rafraîchissante et toute puissante arrive à vous désaltérer.

Mais si vous voulez vraiment qu’elle vous donne tout ce qui vous manque pour Me connaître et M’aimer et si vous vous trouvez froids et indifférents, appelez-Moi seulement du doux Nom de Père et Je viendrai à vous. Ma Source vous donnera l’Amour, la confiance et tout ce qui vous manque pour être toujours aimés de votre Père et Créateur.

Puisque Je désire surtout Me faire connaître à vous tous, pour que vous puissiez tous jouir, même ici-bas de Ma Bonté et de Ma tendresse.

Faites-vous apôtres auprès de ceux qui ne Me connaissent pas, qui ne Me connaissent pas encore et Moi, JE bénirai vos travaux et vos efforts en vous préparant une grande gloire auprès de MOI, dans l’éternité!

Je suis l’Océan de la Charité; mes fils, voici une autre preuve de l’Amour paternel que J’ai pour vous tous sans exception quel que soit votre âge, votre état, votre pays. JE n’excepte même pas les sociétés diverses, les sectes, fidèles, infidèles, croyants, indifférents, j’enferme dans cet Amour toutes les créatures raisonnables dont l’ensemble forme l’humanité.

DIEU PÈRE trinite

Cette preuve la voici: JE suis l’Océan de la Charité. Je vous ai fait connaître la source qui jaillit de Mon Sein pour vous désaltérer et maintenant, pour que vous goûtiez combien Je suis bon envers tous, JE vais vous montrer l’Océan de Ma Charité universelle pour que vous vous y jetiez les yeux fermés!

Pourquoi? Parce qu’en se plongeant dans cet océan, les âmes rendues gouttes amères par les vices et les péchés, perdront l’excès d’amertume dans ce bain de la Charité. Elles en sortiront meilleures, heureuses d’avoir appris à être bonnes et pleines de charité.

Si vous-mêmes, par ignorance ou par faiblesse, vous retombez dans l’état d’une goutte amère, JE suis encore un Océan de Charité prêt à recevoir cette goutte amère pour la changer en Charité, en Bonté et pour faire de vous des saints comme JE le suis, Moi votre Père.

Voulez-vous, mes enfants, passer ici-bas votre vie dans la paix et dans la joie? Venez-vous jeter dans cet immense Océan et demeurez-y toujours, tout en utilisant votre vie par le travail, cette même vie sera sanctifiée par la Charité.

Quand à mes enfants qui ne sont pas dans la vérité, JE veux à plus forte raison les couvrir de mes plus paternelles prédilections pour qu’ils ouvrent les yeux à la lumière qui, en ce temps, resplendit plus sensiblement que jamais. C’est le temps des grâces prévu et attendu de toute éternité. Je suis là en personne pour vous parler; Je viens comme le plus tendre et le plus aimant des Pères. JE M’abaisse, JE M’oublie pour vous élever à Moi et assurer votre salut.

Vous tous qui vivez aujourd’hui et vous aussi qui êtes dans le néant, mais qui vivrez de siècle en siècle jusqu’à la fin du monde, pensez que vous ne vivez pas seuls, mais qu’un Père au-dessus de tous les Pères, vit auprès de vous, vit même en vous, pense à vous et vous offre de participer aux incompréhensibles prérogatives de son Amour. Approchez-vous de la Source qui jaillira toujours de Mon Sein paternel.

source

Goûtez la douceur de cette Eau salutaire et quand vous aurez éprouvé toute sa délicieuse puissance sur vos âmes pour satisfaire à tous vos besoins, venez vous jeter dans 1’Océan de ma Charité pour ne plus vivre qu’en Moi et mourir à vous-mêmes pour vivre éternellement en Moi.

À SUIVRE…


 

Publié dans Mère Eugénie Elisabeth. Ravasio-Religieuse

Vidéos (3) Le Père Jean-Louis Barré…Nous parle de Marie et Joseph, modèle de foi à imiter *

Marie et Joseph modèles de foi – 1

Le jour de l’annonciation, Joseph est présent dans le coeur de Marie.

Durée: 13 min:50


Marie et Joseph 3/3

Marie et Joseph: leur modestie.

Durée: 14 min:34


Marie et Joseph 2/3

Marie et Joseph, modèles d’humilité

Durée:13 min:25


 

Publié dans Marie et Joseph-Modèle de Foi-Vidéo (3) | Tagué , | 1 commentaire

*Renouvellement des promesses…De notre Baptême* Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Renouvellement des promesses…

De notre Baptême

*Cantique Monfortain*

1- Mon Dieu, je vous aime ardemment

Pour l’amour de vous-même !

J’espère en vous très fermement,

Et j’y crois tout de même.

Pardon, mon Dieu, car j’ai péché,

Pardon de mon offense :

Pour votre amour, j’en suis fâché,

Et j’en fais pénitence.

2- Que de bienfaits jusqu’à ce jour !

Je vous en remercie :

Je me consacre à votre amour,

Tout le temps de ma vie !

Donnez la bénédiction

À ce que je vais faire :

Que tout soit en votre saint Nom,

Que tout soit pour vous plaire !

3- Mon Patron, mon Ange Gardien,

Aidez-moi, je vous prie !

Soyez mon aide et mon soutien,

Sainte Vierge Marie :

Priez pour moi votre cher Fils,

Apaisez sa colère ;

Gardez-moi de mes ennemis,

Soyez ma bonne Mère.

4- Je renouvelle tout de bon

Les voeux de mon Baptême ;

Contre le monde et le démon,

Je prononce anathème !

Je me donne à vous, mon Jésus,

Par votre sainte Mère,

Afin, par vous, d’être reçu

Auprès de votre Père.

5- Seigneur, accordez au pécheur

La grâce et l’indulgence ;

Donnez au juste la ferveur

Et la persévérance.

Soulagez vos pauvres enfants

Qui sont en Purgatoire ;

Gardez-nous de tous accidents,

Placez-nous dans la gloire.


Chant & Partition :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2017/04/renouvellement-des-promesses-du-bapteme–cantique-montfortain.html
Publié dans Renouvellement des promesses de notre Baptême | Tagué