Temps d’Adoration–3.PRIVILÈGES DE LA VIE DANS LA DIVINE VOLONTÉ. FAIRE NAÎTRE JÉSUS EN NOUS, LIBÉRER SES ACTES…Père Dominique commente les Textes de Luisa Piccarreta //Animation Musicale→Paul & Élisabeth Charron*


PRIVILÈGES DE LA VIE DANS LA DIVINE VOLONTÉ. FAIRE NAÎTRE JÉSUS EN NOUS, LIBÉRER SES ACTES… →

Durée :26:12


Pour rejoindre les Pères Duten : ladivinevolonte@gmail.com

LA DIVINE VOLONTÉ – Pères Jean-Jacques et Dominique


 

Publicités
Publié dans Adoration du Saint-Sacrement avec textes de Luisa Piccarreta commenté par le Père Dominique Duten & Animation musicale Élisabeth Charron. | Tagué , ,

Parole du Jour…Évangile de Jésus-Christ→du 17 Août 2018-Livre du Ciel→L’aveuglement des hommes. Jésus parle du divorce. Les contrariétés sont des perles précieuses.


mariage

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 19,3-12

barre-feuille20

En ce temps-là, des pharisiens s’approchèrent de Jésus pour le mettre à l’épreuve. Ils lui demandèrent : « Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme pour n’importe quel motif? » Il répondit : « N’avez-vous pas lu ceci ? Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme, et Il a dit : “A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair.’ Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » Les pharisiens lui répliquent : « Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit la remise d’un acte de divorce avant la répudiation ? » Jésus leur répond : « C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi. Or je vous le dis : si quelqu’un renvoie sa femme – sauf en cas d’union illégitime – et qu’il en épouse une autre, il est adultère. »

Ses disciples lui disent : « Si telle est la situation de l’homme par rapport à sa femme, mieux vaut ne pas se marier. » Il leur répondit : « Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables. il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes. il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du royaume des Cieux. Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Le Livre du Ciel Tome 4 – 12 janvier 1902 Luisa Piccarreta

luisa-piccarreta

ROSE ROUGE

L’aveuglement des hommes. Jésus parle du divorce.

Les contrariétés sont des perles précieuses.

 

Il me semble que mon adorable Jésus continue de venir un peu.

Ce matin, en me transportant hors de mon corps, il me fit voir les graves maux de la société. Il me montra aussi ses grandes amertumes et déversa abondamment en moi une partie de ce qui le rendait amer.

Ensuite, il me dit :

« Ma fille, vois-tu un peu où en est arrivé l’aveuglement des hommes?

Ils sont allés jusqu’à vouloir former une loi inique:

– contre eux-mêmes et

– contre leur propre bien-être social.

C’est pourquoi je t’appelle de nouveau, ma fille, à te soumettre aux souffrances, afin que, par ton offrande à la justice divine unie à la mienne, ceux qui doivent combattre cette loi du divorce obtiennent la lumière et la grâce efficace pour arriver à la victoire.

Ma fille, je tolérerai qu’ils fassent des guerres et des révolutions, et que le sang de nouveaux martyrs inonde le monde, cela étant un honneur pour moi et mon Église.

Mais, cette loi brutale est un affront à l’Église et, pour Moi, une chose abominable et intolérable.»

Pendant que Jésus disait cela, j’ai vu un homme qui combattait contre cette loi.

Il était fatigué et épuisé, sur le point de se retirer de cette affaire. Alors, ensemble, Notre-Seigneur et moi, nous l’avons encouragé. Cet homme répondit: «Je me vois presque seul à combattre et dans l’impossibilité d’atteindre le but.» Je lui dis: « Courage, car les contrariétés sont autant de perles dont le Seigneur se servira pour t’omer dans le Ciel.» Il reprit courage et poursuivit sur cette affaire.

Plus tard, je vis un autre homme, tout essoufflé et préoccupé, ne sachant pas quoi décider. Il y avait quelqu’un qui lui disait: «Sais-tu ce que tu dois faire? Sors, sors de Rome!» Il répondit: « Non, je ne peux pas, j’ai donné ma parole à mon Père. Je donnerai ma vie, mais, sortir, non, jamais!» Après, nous nous sommes retirés. Jésus disparut et je me suis retrouvée dans mon corps.

ROSE ROUGE


Ste Jeanne Delanoue Ste Claire de Montefalco vierge et fond. († 1736) 

Ste Claire de Montefalco abbesse o.s.a. († 1308)


Commentaire du jour :

« Ils ne sont plus deux, mais un seul » Le Missel romain


Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué

Paraboles d’un Curé de Campagne*Trois Erreurs sur le Pardon…♥


Trois Erreurs sur le Pardon !

Durée : 7:23

FLEUR MARGUERITE TRANSPARENT


KTOTV


Publié dans Paraboles d'un Curé de Campagne (Vidéos) | Tagué ,

Parole du Jour-Évangile selon…Jeudi 16 Août 2018 & Jésus à Luisa*Les souffrances les plus intimes et les plus douloureuses de Jésus sont→Les attentes, les délires de l’amour.


pardon1

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,21-35.19,1

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.

Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.

Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. I

Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.

Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié.Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait. C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

Lorsque Jésus eut terminé ce discours, il s’éloigna de la Galilée et se rendit dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Commentaire du jour :

« Ne devais-tu pas à ton tour, avoir pitié de ton compagnon ? »

Saint Jean-Paul II


Le Livre du Ciel Tome 33 – 21 juillet 1935 Luisa Piccarreta

luisa

ROSE ROUGE

Les souffrances les plus intimes et les plus douloureuses de Jésus sont :

Les attentes, les délires de l’amour.

 

Jésus : “Ma fille, courage.

Ton Jésus souffre également et les souffrances les plus douloureuses que me donnent les créatures sont les souffrances intimes qui me font verser du Sang et des flammes.

Mais ma souffrance la plus grande est l’attente continuelle. Mes regards sont toujours fixés sur les âmes. Lorsque je vois qu’une créature est tombée dans le péché, j’attends et j’attends encore son retour dans mon Cœur pour lui pardonner. Et ne la voyant pas venir, je l’attends avec le pardon dans les mains. Cette attente est pour moi une souffrance renouvelée.

Elle forme en moi un tourment qui fait jaillir le Sang et les flammes de mon Cœur transpercé. Les heures et les jours me semblent des années.

Oh ! comme il est difficile d’attendre. Mon amour est si grand pour la créature que lorsque je lui ai donné le jour, j’ai établi : -combien d’actes d’amour elle devait faire pour moi, -combien de prières, -combien de bonnes œuvres elle devait accomplir…

main-dieu

J’ai fait cela afin de permettre que je puisse: – l’aimer toujours, – lui accorder les grâces, les secours pour faire le bien.

Mais les créatures se servent de cela pour former les souffrances de l’attente. Oh ! combien d’anticipations d’un acte d’amour à l’autre, même si elles le font pour moi. Quelle lenteur à faire le bien, à prier, même si elles le font.

Et moi j’attends et j’attends toujours. Je sens l’impatience de mon amour qui me fait délirer, languir, et former pour moi des souffrances si intimes que j’en mourrais si je pouvais mourir. Et je serais mort aussi souvent que je n’ai pas été aimé par les créatures.

De plus, il y a ma longue attente dans le Sacrement de mon amour. J’y attends toutes les créatures, j’en arrive à compter les minutes. J’attends beaucoup d’entre elles en vain. D’autres viennent avec une froideur glaciale comme pour me mettre au plus fort de ce dur martyre de mon attente. Rares sont celles qui m’attendent elles aussi et c’est en elles seulement que je me sens encouragé.

Je me sens rapatrié dans leur cœur. Je donne libre cours à mon amour et je trouve réparation pour le dur martyre de mon attente continuelle. Certaines semblent croire que cette souffrance n’est rien. Mais c’est elle pourtant qui constitue le martyre le plus dur.

lys-blanc


Saints du Jour:
St Étienne de Hongrie roi († 1038)
St Roch pèlerin († 1327)

 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué ,

Assomption de la Vierge Marie…15 Août 2018* Livre du Ciel // Jésus à Luisa→La fête de la Divine Volonté opérante dans la Céleste Reine.


visitation

Évangile selon saint Luc 1, 39-56

Heureuse la Mère de Jésus !

lys orange

En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle.

 

Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, Mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.

 

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, De la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. »

Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.


Le Livre du Ciel Tome-36 – 15 Août 1938 Luisa Piccarreta

luisa-piccarreta3

ROSE ROUGE

La fête de l’Assomption est la plus belle et la plus sublime des fêtes. La fête de la Divine Volonté opérante dans la céleste Reine.

coeur gif

Luisa:

Mon esprit nageait dans la mer du divin Vouloir et je m’arrêtai dans l’acte de l’enlèvement au ciel de ma Maman Reine. Combien de merveilles, combien de surprises d’amour captivantes.

Et mon doux Jésus, comme s’il éprouvait le besoin de parler de sa céleste Mère, tout heureux, me dit:

Jésus:

« Ma bienheureuse fille, aujourd’hui, la fête de l’Assomption est la plus belle, la plus sublime et la plus grande fête dans laquelle nous sommes le plus glorifiés, aimés et honorés. Le ciel et la terre sont investis d’une joie inhabituelle jamais encore expérimentée.

Les anges et les saints se sentent eux-mêmes investis par des mers de joies nouvelles et de bonheurs nouveaux, et ils chantent les louanges de la Reine souveraine avec des cantiques nouveaux qui l’emportent sur tout et donne de la joie à tous.

C’est aujourd’hui la Fête des fêtes.

C’est l’unique et le nouveau qui n’a jamais été répété.

marie reine anges

Aujourd’hui, le jour de l’Assomption, la Divine Volonté opérant dans la Dame Souveraine a été célébrée pour la première fois.

Les merveilles sont ravissantes. En chacun de ses plus petits actes, même dans son souffle et dans son mouvement, on peut voir un si grand nombre de nos vies divines qui s’écoulent comme autant de rois dans ses actes, qui l’inondent mieux que de brillants soleils, qui l’entourent d’ornements et la rendent si belle qu’elle fait l’enchantement des célestes Régions.

Cela te semble-t-il peu de chose que chacun de ses souffles, de ses mouvements, de ses travaux et de ses peines ait été rempli de tant de nos vies divines?

Cette Reine Vierge est un prodige continu.

Ce qu’elle a fait sur la terre, elle le continue au ciel.

…La gloire de cette Reine est insurpassable parce qu’elle a en sa possession notre Volonté opérante qui a la vertu de former dans la créature des actes éternels et infinis.

Elle nous aime toujours et ne cesse jamais de nous aimer avec nos vies qu’elle possède. Elle nous aime avec notre amour.

Elle nous aime partout.

Son amour remplit le ciel et la terre et court se décharger dans notre sein divin.

coeur gif

Et nous l’aimons tellement que nous ne savons comment être sans l’aimer.

Et alors qu’elle nous aime, elle aime toutes les créatures et nous fait aimer par toutes.

Qui peut lui résister et ne pas lui donner ce qu’elle veut?

De plus, c’est notre Vouloir lui-même qui demande ce qu’elle veut et qui, par ses liens éternels, nous lie partout; et nous ne pouvons rien lui refuser.

Ainsi, la fête de l’Assomption est la plus belle parce que c’est la fête de ma Volonté opérante dans cette grande Dame, ce qui l’a rendue si riche et si belle que les cieux sont incapables de la contenir. Les anges eux-mêmes en restent muets et ne savent comment parler de ce que ma Volonté accomplit dans la créature. »


ASSOMPTION Glória Tibi, Trínitas

Mon bien-aimé Jésus ajouta:

« Ma fille, sa beauté est inatteignable. Elle enchante, fascine et conquiert. Son amour est si grand qu’il s’offre à tous, qu’il aime tous et laisse derrière lui des mers d’amour.

On peut l’appeler Reine de l’amour, Conquérante de l’amour, qui a tellement aimé que par cet amour, elle a gagné son Dieu.

Tu dois savoir que l’homme, en faisant sa volonté, a brisé les liens avec son Créateur et avec toutes les choses créées.

Cette céleste Reine, avec la puissance de notre Fiat qu’elle possédait, a réuni son Créateur avec les créatures, a réuni tous les êtres ensemble, les a unis et ordonnés, et avec son amour elle a donné une vie nouvelle aux générations humaines.

Son amour était si grand qu’il recouvrait et cachait en lui les faiblesses, les maux, les péchés et les créatures elles-mêmes dans ses mers d’amour.

Oh! si cette Sainte Vierge ne possédait pas tant d’amour, il nous serait difficile de regarder la terre! Mais non seulement son amour nous la fait regarder, mais il nous fait vouloir que notre Volonté règne sur la terre parce qu’elle le veut ainsi.

Elle veut donner à ses enfants ce qu’elle possède, et par l’amour, elle fera notre conquête et celle de ses enfants. »

coeur gif

 


Publié dans Fêtes Religieuses ♥ | Tagué

Parole du Jour // Évangile selon…Mardi 14 août 2018 // Le Livre du Ciel–Jésus à Luisa→La bénédiction de Jésus †


jesus-aime-enfants

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,1-5.10.12-14.† † †

( la 19° semaine du temps ordinaire)

« Votre Père qui est aux cieux ne veut pas

qu’un seul de ces petits soit perdu »

Saint Clément d’Alexandri.

ble-epis

À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.

Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Le Livre du Ciel Tome-25 – 10 novembre 1928 Luisa Piccarreta

luisa-piccarreta3

ROSE ROUGE

La bénédiction de Jésus .

Compétition et fête dans la bénédiction

de la petite fille de la Divine Volonté.

 

Luisa : Il y eut la bénédiction avec le très Saint Sacrement. J’ai eu la chance de la recevoir chaque jour en ces derniers temps de ma vie ici-bas, puisque j’espère que mon exil se terminera dès que possible.

Et mon aimable Jésus, au moment où ils me donnaient la bénédiction, me dit :

« Ma fille, je te bénis, mais je ne serais pas satisfait si j’étais seul à te bénir.

Je demande à tous de m’accompagner : le Père et le Saint-Esprit, toute la Cour céleste, afin que tous puissent bénir la petite fille de ma Divine Volonté.

Partout où règne ma Volonté, tous au ciel et sur la terre ressentent une force puissante qui les unit à moi pour faire ce que je fais, afin de centraliser sur cette âme tous les biens que contient ma Divine Volonté.

Par conséquent, lorsqu’ils me voient te bénir, tous se mettent à te bénir également. C’est ainsi que commence dans le ciel une sorte de fête, de compétition, pour bénir celle en qui règne ma Volonté.

Et pour rendre cela plus solennel, j’appelle toutes les choses créées afin que personne ne puisse rester à l’écart et que tous puissent bénir ma fille.

SOLEIL TRANS

Je demande ainsi au soleil de te bénir pour qu’il puisse te bénir en te donnant sa lumière. Je demande à l’eau de te bénir lorsque tu la bois. J’appelle le vent pour qu’il puisse de bénir en soufflant. En somme, je le demande à tous et lorsqu’ils te bénissent, trouvant en toi ma Divine Volonté, ils se sentent eux-mêmes bénis en retour du fait de trouver en toi la Volonté de leur Créateur.

La force de ma Divine Volonté appelle tout le monde, unit la famille céleste tout entière, et les met tous en fête lorsqu’elle doit agir sur une âme en qui elle demeure et domine.

Par conséquent, dans cette prison sacramentelle où j’ai près de moi ma prisonnière, je sens venir à moi les joies que ma Divine Volonté peut me donner dans le cœur de notre petite fille.

Mes nombreuses peines sont interrompues lorsque je dois te bénir, lorsque je descends sacramentellement dans ton cœur, lorsque je sens que l’on me regarde de ce tabernacle.

Et je te retourne tes regards. Sachant que j’ai quelque chose à faire pour la petite nouveau-née de notre Volonté, ou à lui donner, je mets tout de côté, même mes peines, et je fais la fête parce que ma Divine Volonté possède d’innombrables joies et une fête éternelle.

C’est pourquoi je veux :

-que tu te réjouisses avec moi et faisant écho à ma bénédiction

-que tu me bénisses dans le soleil, dans l’eau, dans l’air que tu respires, dans les battements de ton cœur,

Alors je sentirai que tu me bénis dans toutes les choses créées. »

barre-feuille20


 

 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué

Parole du Jour-Le Livre du Ciel // Jésus à Luisa→Lundi 13 Août 2018*Et je veille à ce que ta volonté n’ait aucune vie pour que ma Volonté soit libre.


Image associée

Évangile selon saint Matthieu 17, 22-27

Jésus paie l’impôt du Temple pour lui et pour Pierre

ARGENT drachmes-grecques-deux-et-pièces-en-euros-photo-macro-utilisant-dof-peu-profond-

Comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée, il leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. Ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés. Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent les deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? » Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, sur qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? Sur leurs fils, ou sur les autres personnes ? » Pierre lui répondit : « Sur les autres. »

Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais il faut éviter d’être pour les gens une occasion de chute : va donc jusqu’au lac, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra. Ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour toi et pour moi. »


Le Livre du Ciel Tome 23, 11 Mars 1928 Luisa Piccarreta

luisa-piccarreta3

ROSE ROUGE

Et je veille à ce que ta volonté n’ait aucune vie

pour que ma Volonté soit libre.

 

Jésus :

Tu peux donc voir :

– que le Royaume de ma Divine Volonté est formé premièrement par ma venue sur terre, ceci par nécessité, par raison et en conséquence ..

– et qu’il n’aurait pas été possible de réaliser la Rédemption si je n’avais pas satisfait mon Père Céleste pour le premier acte offensif contre Lui, accompli par la créature.

Le Royaume de ma Volonté est donc déjà formé. Il ne reste plus qu’à le faire connaître.

C’est pourquoi je ne fais rien d’autre que:

– suivre avec toi les Actes que j’ai accomplis et te les présenter, pour pouvoir établir ce Règne

– accompagner tes actes afin que la fondation de mes actes coule dans les tiens.

Et je veille à ce que ta volonté n’ait aucune vie pour que ma Volonté soit libre.

Bref, j’agis avec toi comme avec une seconde Mère, rappelant tous mes actes accomplis ensemble avec la Sainte Vierge pour les déposer en toi.

ble-epis


 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué