ÉVANGILE de Jésus-Christ, du Dimanche 15 Septembre 2019–Fête de Notre-Dame des Sept Douleurs † & Livre du Ciel ♥ Jésus @ Luisa ♥ Dans ses souffrances, la Très Sainte Vierge Marie trouvait la force dans la Divine Volonté qui régnait en elle.


BIBLE-1

ÉVANGILE

« Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit » (Lc 15, 1-10)

Alléluia. Alléluia. Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui : il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation. Alléluia. (cf. 2 Co 5, 19)



Fête de Notre-Dame des Sept Douleurs

reine douleur mia divine volonté

On a tué le fils et la mère, les transperçant de dure mort. On trouvera la mère et le fils, embrassés sur une même croix.

Poème attribué à Jacopone de Todi, auteur du « Stabat Mater »

https://nominis.cef.fr/contenus/saint/1857/Notre-Dame-des-sept-Douleurs.html


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 15, 1-10)

Image associée

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.

Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »

Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ?

Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : ‘ Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’ Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion.

Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?

Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : ‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !’

Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Acclamons la Parole de Dieu.

https://www.aelf.org/bible




Le Livre du Ciel Tome 21 – 16 avril 1927 Luisa Piccarreta

Dans ses souffrances, la Très Sainte Vierge Marie trouvait la force dans la Divine Volonté qui régnait en elle.

mere des douleurs mater_dolorosa_01

LUISA

Je pensais ensuite aux souffrances de ma Mère, douloureuse et le Cœur transpercé, lorsqu’elle se sépara de son Jésus en le laissant mort dans son sépulcre. Et je me disais : « Comment est-il possible d’avoir assez de force pour le quitter ? Il est vrai qu’il était mort, mais c’était toujours le corps de Jésus. Comment son amour maternel ne l’a-t-il pas -consumée et empêchée de s’éloigner même d’un seul pas de son corps sans vie ? Quel héroïsme ! Quelle force ! » Je pensais cela lorsque mon cher Jésus se manifesta en moi et me dit :

JÉSUS

Ma fille, veux-tu savoir comment ma Mère a eu la force de me quitter ? Le secret de sa force était dans ma Volonté qui régnait en elle. Elle vivait d’une Volonté divine, non humaine. Elle avait par conséquent une force incommensurable. Lorsque ma Mère, le cœur transpercée, m’a laissé dans le sépulcre, ma Volonté l’a gardée immergée dans deux mers immenses : -l’une de douleurs, et -l’autre, plus vaste, de joies et de béatitudes.

  • La mer de douleurs lui faisait souffrir tous les martyres. L’autre mer de joies lui donnait le bonheur. Sa belle âme me suivait dans les limbes pour participer à la fête organisée pour moi par les patriarches, les prophètes, sa mère et son père, et notre cher saint Joseph.
  • Par ma présence, les limbes sont devenus un paradis. Je ne pouvais faire moins que lui permettre, à elle, qui me fut inséparable dans mes douleurs, d’assister à la première fête des créatures.
  • Sa joie était si grande qu’elle eut la force de se séparer de mon corps, pour se retirer et pour attendre l’accomplissement de ma Résurrection et l’achèvement de ma Rédemption.
  • La joie la soutenait dans son chagrin, et son chagrin la soutenait dans sa joie. Quiconque possède ma Volonté ne peut jamais manquer de force ni de joie, et a tout à sa disposition.

© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/


 

Publicités
Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué , ,

Le Livre du Ciel Tome 24 – 18 août 1928 Luisa Piccarreta *Aucune douleur, pas même le sacrifice de sa propre vie, ne peut égaler un gain aussi grand qu’un acte accompli dans la Divine Volonté..(15 Septembre)


6 douleurs

Luisa:

« Qui sait combien leurs Cœurs devaient être noyés dans les souffrances et ce n’étaient pas de petites souffrances : la Vierge, jusqu’au point de sacrifier son propre Fils, et le Fils, sa propre vie. »

  • Jésus dit : Ma fille, le divin Fiat régnait en moi et en ma Mère. Ainsi nous comprenions ce que signifiait faire et souffrir un acte en Lui, et le grand bien que nous acquérions.
  • C’est pourquoi, en vue de ce grand gain, la souffrance nous paraissait petite,
  • comme une goutte d’eau dans la mer immense.

Afin de pouvoir obtenir de plus grands gains, nous aspirions à plus d’occasions de travaux et de souffrances.

– Car aucune douleur, pas même le sacrifice de sa propre vie, ne peut égaler un gain aussi grand qu’un acte accompli dans la Divine Volonté.

Nous nous trouvions dans la situation d’une personne à qui on offre le bien d’un travail – bien qu’il soit fatigant, le profit est si grand, qu’elle donnerait sa vie pour avoir l’occasion de faire des travaux semblables.

En fait, étant donné la grandeur des gains, les souffrances sont désirées et attendues, au point de vouloir s’en emparer. Si par le travail d’un seul jour on pouvait – acquérir un royaume, faire son bonheur et celui de toute sa patrie, qui refuserait de faire ce travail d’une journée ?

Pour moi et pour la céleste Dame la Patrie fût déjà nôtre. Nous étions infiniment heureux. Car celui qui possède le divin Fiat n’est sujet à aucune tristesse. Tout nous appartenait.

Cependant,nos œuvres et nos souffrances dans notre Divine Volonté servaient à acquérir le Royaume pour la famille humaine,

  • et chaque souffrance additionnelle redoublait leurs droits à un gain si grand, Par amour pour eux et pour les voir heureux, nous étions glorieux et victorieux que le jour de notre vie ici-bas soit rempli de souffrances et de travaux pour eux.

Non seulement pour cela, c’est-à-dire pour le bien des créatures, mais parce qu’agir dans le Fiat donne à une Divine Volonté un champ d’action.

En agissant dans le Fiat,

  • c’est le Ciel qui court dans cet acte,
  • ce sont des soleils que l’on enferme,
  • ce sont des biens immenses qui surgissent .
  • En somme, c’est ce divin Fiat qui fait tout et possède toute chose.

© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/

Publié dans Divine Volonté-Extrait Mia-Le Livre du Ciel Luisa Piccarreta♥ | Tagué , ,

ÉVANGILE de Jésus-Christ, du Samedi 14 Septembre 2019–Fête de la Croix Glorieuse † & Livre du Ciel ♥ Jésus @ Luisa ♥ Le Calvaire est le nouveau Paradis terrestre où l’humanité retrouve ce qu’elle avait perdu en se retirant de Ma Volonté..


croix jésus

ÉVANGILE

« Il faut que le Fils de l’homme soit élevé » (Jn 3, 13-17)

Alléluia. Alléluia. Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons :

Par ta Croix, tu as racheté le monde. Alléluia.



Exaltation de la Sainte Croix

La Croix Glorieuse

Résultats de recherche d'images pour « croix glorieuse »

Fête de la Croix glorieuse. Au lendemain de la dédicace de la basilique de la Résurrection, érigée sur le tombeau du Christ, la sainte Croix est exaltée et honorée, comme le trophée de sa victoire pascale et le signe qui apparaîtra dans le ciel, annonçant déjà d’avance à tous son glorieux avènement.

https://nominis.cef.fr/contenus/saint/1850/Exaltation-de-la-sainte-Croix.html


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 3, 13-17)

Image associée

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème :

« Nul n’est monté au ciel sinon Celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.

  • Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Acclamons la Parole de Dieu.

https://www.aelf.org/bible




Le Livre du Ciel Tome 24 – 12 avril 1928 Luisa Piccarreta

Le Calvaire est le nouveau Paradis terrestre où l’humanité retrouve ce qu’elle avait perdu en se retirant de ma Volonté..

Résultats de recherche d'images pour « Au Paradis, l’homme a perdu la grâce. Sur le Calvaire, il l’acquiert. »

Ma fille, le Calvaire est le nouveau Paradis terrestre où l’humanité retrouve ce qu’elle avait perdu en se retirant de ma Volonté :

Au Paradis, l’homme a perdu la grâce. Sur le Calvaire, il l’acquiert.

Au Paradis,

  • le Ciel lui a été fermé,
  • il a perdu son bonheur et
  • il s’est rendu l’esclave de l’ennemi infernal. ici, dans le nouveau Paradis,
  • le Ciel lui est ouvert à nouveau,
  • il retrouve la paix et le bonheur perdus,
  • le démon est enchaîné alors que 
  • l’homme est délivré de son esclavage.

Au Paradis, le soleil du divin Fiat s’est assombri et il a fait toujours nuit pour l’homme Ceci est le symbole du soleil qui s’est retiré de la face de la terre durant les trois heures de ma terrible Agonie sur la Croix.

Il était Incapable de soutenir le tourment de son Créateur.

  • Ce tourment était causé par la volonté humaine qui, avec une grande perfidie, avait réduit mon Humanité à cet état.
  • Horrifié, le soleil s’est retiré.
  • Lorsque j’eus poussé mon dernier soupir,
  • il apparut de nouveau et poursuivit sa course de lumière.
  • De la même manière,
  • le soleil de mon Fiat,
  • mes souffrances,
  • ma mort, rappelèrent le soleil de ma Volonté pour régner sur les créatures.

C’est pourquoi le Calvaire forma l’aube qui rappela le soleil de mon éternelle Volonté afin qu’elle brille de nouveau au milieu des créatures.

orange ciel soleil

  • Au Paradis, les créatures ont vaincu mon Amour. Ici, c’est lui qui triomphe et conquiert les créatures. Dans le premier Paradis, l’homme reçoit la condamnation à mort de son âme et de son corps.
  • Dans le second Paradis, il est relevé de sa condamnation, et la résurrection des corps est reconfirmée par la résurrection de mon Humanité.
  • Il y a de nombreux rapports entre le Paradis terrestre et le Calvaire .
  • Ce que l’homme a perdu là-bas, il le réacquiert ici.
  • Dans le Royaume de mes souffrances, tout est rendu.
  • L’honneur et la gloire de la pauvre créature sont reconfirmés
  • par mes souffrances et par ma mort.

En se retirant de ma Volonté, l’homme a formé le royaume de ses maux, de ses faiblesses, de ses passions et de ses misères.

  • J’ai voulu venir sur terre,
  • j’ai voulu tellement souffrir,
  • j’ai permis que mon Humanité soit lacérée,
  • sa chair déchirée, qu’elle ne soit qu’une plaie.
  • J’ai même voulu mourir pour former,
  • par mes nombreuses souffrances et ma mort,
  • le Royaume opposé aux nombreux maux que la créature avait formés pour elle-même.

© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/


 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué ,

Le Livre du Ciel Tome 20 – 24 décembre 1926 Luisa Piccarreta « Mourir pour satisfaire la divine Justice, autant de fois que les créatures avaient fait mourir la Divine Volonté en elles. (14 Septembre)


bébé jésus ange regarde bébé ventre maman kelly

Ma fille, mon état dans le sein maternel était très douloureux. Ma petite Humanité avait un parfait usage de sa raison et de son infinie sagesse. Par conséquent, dès le premier instant de ma conception, je comprenais mon douloureux état, n’ayant pas même un filet de lumière dans l’obscurité de la prison maternelle!

Quelle longue nuit de neuf mois ! L’étroitesse de l’endroit m’obligeait à être d’une immobilité parfaite, toujours en silence. Je ne pouvais ni gémir ni sangloter pour exprimer ma peine…

– Que de larmes n’ai-je pas versées dans le sanctuaire du sein de ma Maman, sans faire le moindre mouvement. Et cela n’était rien.

Ma petite Humanité avait pris l’engagement de mourir pour satisfaire la divine Justice autant de fois que les créatures avaient fait mourir la Divine Volonté en elles

– en faisant le grand affront de donner vie à la volonté humaine,

  • faisant mourir en elle la Divine Volonté.
  • Oh ! combien ces morts m’ont coûté.
  • Mourir et vivre, vivre et mourir.
  • Ce fut pour moi la souffrance la plus déchirante et continuelle

D’autant plus que ma Divinité ne faisant qu’un et était inséparable de moi. Comme Elle recevait de Moi ces satisfactions, Elle se conduisit en justicière.

  • Bien que mon Humanité fût sainte et pure, elle était telle une lanterne face à l’immense Soleil de ma Divinité.
  • Je sentais tout le poids des satisfactions que je devais donner à ce divin Soleil,
  • la peine d’une humanité déchue qui devait ressusciter grâce à mes nombreuses morts.

adam-och-eva

  • Ce fut le rejet de la Divine Volonté, en donnant vie à sa propre volonté qui a entraîné la ruine de l’humanité déchue.

Je devais maintenir mon Humanité et ma volonté humaine dans un état de mort permanente. pour que la Divine Volonté puisse avoir sa vie continue en moi afin d’y étendre son Royaume.

– Dès l’instant de ma conception,

  • je ne pensais, je ne m’occupais que d’étendre le Royaume du Fiat suprême dans mon Humanité.
  • Je ne pouvais pas donner vie à ma volonté humaine afin de faire ressusciter l’humanité déchue.

Dès que le Royaume était établi en Moi, je commençais à préparer les grâces,

  • les choses nécessaires,
  • les souffrances,
  • les satisfactions voulues pour le faire connaître et
  • le fonder au sein des créatures.

© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/


 

Publié dans Divine Volonté-Extrait Mia-Le Livre du Ciel Luisa Piccarreta♥ | Tagué ,

ÉVANGILE de Jésus-Christ, du Vendredi 13 Septembre 2019 † & Livre du Ciel ♥ Jésus @ Luisa ♥ Quiconque vit dans la Divine Volonté est en communion continuelle avec Jésus. Comment savoir si son état est conforme à la Volonté de Dieu..?


BIBLE-1

ÉVANGILE

« Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? » (Lc 6, 39-42)

Alléluia. Alléluia. Ta parole, Seigneur, est vérité ;

dans cette vérité, sanctifie-nous. Alléluia. (cf. Jn 17, 17ba)



Saint Jean Chrysostome, évêque, docteur de l’Église

Résultats de recherche d'images pour « Saint Jean Chrysostome, évêque, docteur de l'Église »

Dans son commentaire des Actes des apôtres, Jean Chrysostome propose le « modèle de l’Église primitive comme modèle de société, en développant le principe d’utopie sociale, d’une cité idéale qui donnerait une âme et un visage chrétien à la société. Il voulait faire comprendre que la charité ne suffit pas, qu’aider les pauvres individuellement ne suffit pas, mais qu’il faut créer une nouvelle architecture, un nouveau modèle social…fondé sur le message évangélique. Pour tout cela, on peut le considérer comme un des Pères de la doctrine sociale de l’Église ».

https://nominis.cef.fr/contenus/saint/5401/Saint-Jean-Chrysostome.html


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 6, 39-42)

poutre paille jugement

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître. Mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.

Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil.

– Alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

https://www.aelf.org/bible




Le Livre du Ciel Tome 8 – 8 avril 1908 Luisa Piccarreta

Quiconque vit dans la Divine Volonté est en communion continuelle avec Jésus. Comment savoir si son état est conforme à la Volonté de Dieu.

Luisa Piccarreta

Luisa écrit :

La nuit dernière, alors que j’étais dans mon état habituel et au milieu de ces cruels tourments, je me suis trouvée entourée de personnes qui disaient:

  • «Récite un Pater, un Ave et un Gloria en l’honneur de saint François de Paule. Cela t’apportera un peu de soulagement dans tes souffrances.»

Pendant que je faisais ainsi, le saint m’apparut, m’apportant un petit pain qu’il me donna en me disant: «Mange-le.»

Je le mangeai et me suis sentie toute fortifiée.

Puis je lui ai dit: «Cher saint, je voudrais te dire quelque chose.» Il me répondit très aimablement:

  • «Que veux-tu me dire?» Je poursuivis: « j’ai peur que mon état ne soit pas selon la Volonté de Dieu. Durant les premières années de cette maladie, que je vivais alors par intervalles, je me suis sentie appelée par Notre Seigneur à devenir une victime. 
  • Et je fus prise de souffrances et de blessures intérieures telles qu’il apparaissait extérieurement que j’étais en état de crise.
  • Mais, maintenant, je crains que c’était mon imagination qui me causait ces maux.»

Sur quoi le saint me dit:

Image associée

  • «Un signe certain pour savoir si un état est selon la Volonté de Dieu :
  • C’est que l’âme soit prête à faire autrement si elle apprend que la Volonté de Dieu ne veut plus cet état.»
  • Mais, n’étant pas convaincue, j’ajoutai: «Cher saint, je ne t’ai pas tout dit. Écoute bien. Au début, cela était intermittent. Ensuite, le Seigneur m’appela à une immolation continuelle et ça fait 21 ans que je suis continuellement alitée.
  • Qui pourrait dire toutes mes tribulations? Il me semble que, parfois, Dieu me laisse seule et me prive de la souffrance, l’unique amie fidèle de mon état. Et je reste toute écrasée, sans Dieu et sans le soutien de la souffrance, d’où les doutes et les craintes que mon état pourrait ne pas être selon la Volonté de Dieu.»

Plein de bonté, le saint me dit:

  • «Je te répète ce que je t’ai déjà dit. Si tu es prête à faire la Volonté de Dieu quand tu la connais, ton état correspond à sa Volonté.»

Par la suite, j’ai ressenti fortement dans mon âme que, si je connaissais clairement la Volonté de Dieu, je serais prête à y souscrire, même au prix de ma vie. Par la suite, je fus plus tranquille. Que Dieu soit toujours remercié .


© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/


 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué ,

Le Livre du Ciel Tome 3 -12 janvier 1900 Luisa Piccarreta *Mon Humanité fut submergée par la disgrâce et l’humiliation, au point de débordement J’ai accompli des actes continuels d’humilité héroïque…(13 Septembre)


Résultats de recherche d'images pour « JÉSUS HUMILIER »

Jésus me dit: «Mon Humanité fut submergée par la disgrâce et l’humiliation, au point de débordement. C’est pourquoi, devant mes vertus,

  • le Ciel et la terre tremblent et 

  • les âmes qui m’aiment usent de mon Humanité comme d’une échelle pour atteindre quelques reflets de mes vertus.

«Dis-moi: comparativement à mon humilité, où est la tienne? Moi seul peux me glorifier de posséder une vraie humilité. Unie à ma Divinité, mon Humanité aurait pu faire des prodiges à chaque pas, en paroles et en actes, mais, volontairement, je me suis restreint aux bornes de mon Humanité. Je me suis montré le plus pauvre. J’ai été jusqu’à me confondre avec les pécheurs.

«]’aurais pu accomplir la Rédemption dans un temps très bref, et même d’un seul mot.

Mais, pendant de longues années,

  • avec tant de privations et de souffrances,
  • J’ai voulus faire miennes les misères de l’homme.
  • J’ai voulu m’adonner à de nombreuses et diverses actions pour que l’homme puisse être renouvelé et divinisé, même dans ses plus petits travaux. Portés par moi qui était Dieu et homme, ces travaux humains reçurent une nouvelle splendeur et furent marqués du sceau de la Divinité.

Dissimulée dans mon Humanité, ma Divinité descendit tout bas.

Elle se mettait au niveau des actes humains.

  • En effet, d’un simple acte de ma Volonté, j’aurais pu créer un nombre infini de mondes qui auraient transcendé les misères et les faiblesses de cette humanité! Devant la Justice divine,
  • j’ai choisi de voir mon Humanité recouverte de tous les péchés des hommes pour lesquels j’ai eu à expier par des douleurs inouïes et en versant tout mon Sang!

J’ai accompli des actes continuels d’humilité héroïque.

Il y a une grande différence entre mon humilité et celle des créatures Devant la mienne, celle-ci n’est qu’une ombre même celle de mes saints.

  • Les créatures sont toujours créatures.
  • Ils ne connaissent pas comme moi le vrai poids du péché.
  • De plus, les créatures sont restreintes au cercle où Dieu les a mises. ..
  • Mon Humanité divinisée n’avait aucune limite. Cependant, elle s’est restreinte aux limites humaines afin que toutes ses Œuvres soient tissées d’humilité héroïque.


© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/


 

Publié dans Divine Volonté-Extrait Mia-Le Livre du Ciel Luisa Piccarreta♥ | Tagué ,

ÉVANGILE de Jésus-Christ, du Jeudi 12 Septembre 2019 † & Livre du Ciel ♥ Jésus @ Luisa ♥ Dieu accomplit ses œuvres en tête à tête avec une créature. C’est ainsi qu’il agit avec sa Maman. Plus l’œuvre que Jésus accomplit est grande, plus elle porte en elle l’image de l’unité Divine…Mémoire du Saint Nom de Marie*


Résultats de recherche d'images pour « Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous »

ÉVANGILE

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 27-38)

Alléluia. Alléluia. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous son amour atteint la perfection. Alléluia. (1 Jn 4, 12)



Le Saint Nom de Marie

medjugorje Marie

«Marchons avec confiance sous la protection du Ciel et

avec l’assistance de la Très Sainte Vierge.»
«Votre nom, ô Marie, dit
saint Ambroise, est un baume délicieux qui répand l’odeur de la grâce!» – Mais surtout le nom de Marie est un nom de salut. Saint Éphrem l’appelle la Clef du Ciel. «Le nom seul de Marie, dit saint Bernard, met en fuite tous les démons…» Ce n’est là qu’un faible écho de l’apologie du nom de Marie faite par les Saints.
Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l’année, Tours, Mame, 1950.
(source:
Paroisse Vallée de l’Aisne)
Mémoire du saint Nom de Marie. Le Seigneur Dieu l’a bénie entre toutes les femmes et a exalté si haut son nom que sa louange ne s’effacera jamais de la bouche des fidèles.

https://nominis.cef.fr/contenus/saint/10396/Le-saint-nom-de-Marie.html


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 6, 27-38)

Image associée

En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples :

– « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez :

  • Aimez vos ennemis,
  • faites du bien à ceux qui vous haïssent.
  • Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent,
  • priez pour ceux qui vous calomnient.
  • À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue.
  • À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique.
  • Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.
  • Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux.
  • Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ?
  • Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
  • Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ?
  • Même les pécheurs en font autant.
  • Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent.
  • Au contraire, aimez vos ennemis,
  • faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour.
  • Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, Car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.
  • Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
  • Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés.
  • Ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.
  • Pardonnez, et vous serez pardonnés.
  • Donnez, et on vous donnera.
  • C’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement. Car la mesure dont vous vous servez pour les autres, servira de mesure aussi pour vous. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

https://www.aelf.org/bible




Le Livre du Ciel Tome 20 – 22 décembre 1926 Luisa Piccarreta

Dieu accomplit ses œuvres en tête à tête avec une créature. C’est ainsi qu’il agit avec sa Maman. Plus l’œuvre que Jésus accomplit est grande, plus elle porte en elle l’image de l’unité Divine..

Image associée

Uniquement avec ma Maman seule, j’accomplis le grand prodige de mon Incarnation. Personne n’est entré dans nos secrets.. Elle n’occupait pas non plus un poste d’autorité ou de dignité dans le monde.

Car quand je choisis, ce qui m’intéresse, -ce n’est pas l’état de dignité ou de supériorité de la personne, -mais je regarde plutôt l’individu, sur le visage duquel je peux voir ma Volonté, ce qui est la plus grande dignité et la plus haute autorité.

La petite fille de Nazareth n’avait ni position, ni dignité, ni supériorité dans ce bas monde. Elle possédait ma Volonté ! Ainsi le ciel et la terre étaient suspendus à Elle. Le destin de l’humanité était dans ses mains, et celui de toute ma gloire que je devais recevoir de toute la Création.

Il suffit donc que le mystère de l’Incarnation soit formé -dans cette créature choisie, dans l’Unique, pour que les autres soient capables d’en recevoir les bienfaits. Ma seule et unique Humanité donna naissance à la génération des rédimés.

Il suffit de former tout le bien que l’on veut avoir, en une seule personne pour donner vie à la génération de ce bien. De même, il suffit d’une graine pour multiplier par milliers et par milliers la génération de cette graine. Ainsi, toute la puissance, la vertu, l’habilité dont a besoin une vertu créatrice, réside dans la formation de cette première graine. Une fois formée, elle agit comme la levure, les générations se suivent.

Si une seule âme me donnera la liberté absolue -de renfermer en elle le bien que je veux, -de me laisser former en elle le Soleil du Fiat suprême, ce Soleil -dardera ses rayons sur la surface de la terre -formera la génération des enfants de ma Volonté.


© GE- La Volonté Divine – Lumen Luminis usage privé http://volontedivine.lumenluminis.xyz/


 

Publié dans Paroles de L'Évangile selon... & Méditation*Le Livre du Ciel avec Luisa Piccarreta | Tagué , ,