♥† Bienheureux Édouard Poppe, Apôtre de l’Eucharistie ♥†


Beato-Eduardo-Poppe

Édouard (Edward) Poppe naquit à Tamise (Temsche), en Belgique, le 18 décembre 1890, troisième de onze enfants d’une famille modeste et profondément chrétienne. Il fit ses études primaires chez les Fils de la Charité et entra à quinze ans au séminaire Saint-Nicolas de Gand. Il fit son service militaire, où il se fit l’apôtre de ses camarades, et s’inscrivit à l’Université catholique de Louvain, en philosophie. 

Il entra au séminaire Léon XIII de Louvain en 1912, où il connut une vie intense de prières et de réconforts spirituels. C’est à cette époque qu’il fait la lecture de saint Louis-Marie Grignon de Montfort et de ses ouvrages de dévotion mariale. Édouard Poppe obtient ses diplômes de philosophie et entre au grand séminaire diocésain de Gand, afin de poursuivre ses études de théologie.

Il enseignait aussi les garçons de sa ville natale, pendant les vacances scolaires. La Grande guerre l’appelle sous les drapeaux. Il est ambulancier de la Croix Rouge et infirmier. Il retourne au séminaire en avril 1915 et est ordonné le 1er mai 1916.

Il est tout de suite nommé vicaire à la paroisse Sainte-Colette de Gand, une paroisse modeste. Il commence donc son apostolat chez les plus humbles en ces temps de guerre et d’occupation. Il prépare aussi à la communion beaucoup de fils d’ouvriers socialistes et d’enfants de pères anticléricaux.

Il s’adonne à l’adoration du Saint-Sacrement tant diurne que nocturne et se détache du monde, tout en étant fidèle à son devoir d’état et aux demandes de ses paroissiens.

adorazione-_eucaristica_on-line


Il décide, dans ces années qui suivaient le pontificat de saint Pie X qui avait ouvert la communion aux plus jeunes, de réunir les enfants de la paroisse, afin de mieux leur faire saisir le mystère eucharistiqueIl écrit un manuel de catéchisme eucharistique en 1917.

Il favorise la communion fréquente et aussi en semaine des enfants et des ouvriers, mais en octobre 1918, il est nommé directeur spirituel du couvent des Soeurs de Saint-Vincent-de-Paul de Moerzeke-lez-Termonde. Cela lui permet de mûrir sa réflexion.

Il publie chaque semaine des billets simples et pleins de bonne humeur dans l’hebdomadaire destiné à la jeunesse catholique d’expression flamande de Belgique  »Zonnenland » ( »Le Pays du Soleil »). Il y évoque aussi la croisade eucharistique et la dévotion à la Sainte Vierge avec enthousiasme et passion.

C’est alors que sa santé fragile (il était cardiaque) le contraint à rester assis dans un fauteuil de longues heures. Il écrit des ouvrages à succès dans les années 1920 qui soulèvent l’espoir des milieux catholiques les plus variés. En 1923, il écrit pour les ouvriers catholiques, et pour les prêtres de paroisse ( »l’Apostolat eucharistique dans la paroisse »). En 1924 il rédige plusieurs livres pour les prêtres et pour les garçons qui atteignent plus de 200 000 exemplaires !

Son ouvrage  »La méthode d’éducation eucharistique » lui vaut les louanges du cardinal Mercier, qui le désigne comme un  »petit chef d’oeuvre ».  Celui-ci le nomme directeur spirituel des étudiants missionnaires, des séminaristes effectuant leur service militaire, des étudiants en théologie, etc… L’abbé Poppe s’installe à Léopoldbourg et s’intéresse à l’apostolat des enfants de choeur.

Cependant, à l’âge de trente-quatre ans, il est frappé par la mort, le 10 juin 1924. Il était alors dans son couvent de Moerzeke.

Edward-Poppe-sur-son-lit-de-mort04

L’abbé Edouard Poppe a été béatifié, après la reconnaissance d’un miracle dû à son intercession, le 3 juillet 1998, par Jean-Paul II.


Il passe beaucoup de temps en adoration devant le Tabernacle : « O Jésus -soupire-t-il-, les hommes T’aiment si peu! Du moins, aimons-nous, nous deux! ». A la fin de la première guerre mondiale, il devient aumônier de religieuses, écrit des articles, rédige des livres qui abordent la spiritualité sacerdotale, l’apostolat des laïcs, le renouveau de la catéchèse. Il crée pour les enfants la « croisade eucharistique » qui se diffuse hors des frontières. 

ADORATION St Francisco_de_Zurbarán_053

Après une crise cardiaque, survenue le 11 mai 1919, il confie à un ami : 

« Je n’ai jamais demandé au Seigneur de vivre vieux mais seulement que les hommes L’aiment et que les prêtres se sanctifient! ». 

Une autre fois, à un prêtre qui le trouve devant le Saint-Sacrement, il répond : 

« Je ne fais rien; je tiens simplement compagnie à notre Seigneur. 

Je suis trop fatigué pour Lui parler mais je me repose près de Lui ». 


Demandons au Bienheureux Édouard d’intercéder pour nous tous, afin que grandisse et se fortifie notre Amour pour le Seigneur….

FLEUR SITE LA SOURCE

En faisant nôtre cette prière sortie de son coeur de prêtre : 

A Jésus, Pain Vivant Pain Vivant, vous qui me donnez la vie, vous êtes la nourriture de ma pauvre âme et vous la faites vivre de votre propre vie.

Vous la nourrissez, Jésus, de vos propres pensées. Vous inclinez ses désirs à se conformer aux vôtres. 

Vous la nourrissez de telle sorte que ma vie entière vous appartient, est inspirée et dirigée en fonction de la vôtre. Que mon âme, Jésus, vive de votre vie. Qu’elle vive de confiance en vous et d’amour pour vous.

Faites que durant cette journée nulle autre nourriture n’entre dans mon âme, ni pensée, ni désir, ni souhait terrestres. Restez en moi, ô Pain de vieQue votre exemple et vos leçons me soient une nourriture pleine de votre force. 

Vous restez en moi par votre grâce ; je reste aussi près de vous qu’un enfant dans les bras de sa mère. 

Je suis aussi faible qu’un enfant qui est loin de sa mère. Auprès de vous, je suis aussi tranquille qu’un enfant qui voit sa mère. 

Oh ! Demeurez en moi et que moi, je demeure en vous !

abeille-fleur-pollinisation-pollen


http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-32485183.html
http://bidart-guethary.over-blog.com/article-10-uin-bienheureux-edouard-poppe-homelie-de-monsieur-l-abbe-jean-bernard-hayet-cure-de-la-paroi-106002073.html

 

Publicités

A propos Myriamir

''LA PEUR NE VIENT PAS DE DIEU '' *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes* *En cette Fin des Temps-Jésus et Marie parlent à leurs Enfants ! https://myriamir.wordpress.com/
Cet article a été publié dans Bienheureux Abbé Édouard Poppe-Apôtre de L'Eucharistie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.