RÉVEIL…*En communion d’esprit avec Saint François d’Assise*


saint francois

« Observez les lis des champs comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux ».(Matthieu, chapitre 6).


barre herbe1

LA NATURE

Mon Dieu, en contemplant ta création qui s’éveille, ce matin, je me rends compte à quel point elle reçoit tout de toi.

Rien de ce qui lui est donné‚ ne lui vient d’un autre que toi.

Et je prends également conscience, en l’observant attentivement sortir de son sommeil, à quel point elle est docile entre tes mains.

Oui, Seigneur. Elle semble t’être totalement soumise.

Lorsque, par exemple, tu lui envoies du haut du Ciel ta rosée pour la rafraichir avant que le soleil ne darde ses premiers rayons, alors c’est elle tout entière qui reçoit cette rosée.

Il n’est pas une feuille, pas une fleur, pas même un brin d’herbe (fut-il minuscule !) qui n’en soit empreint.

 

De mémoire de brin d’herbe, Seigneur, on n’a jamais entendu l’un d’entre eux dire :

-« Aujourd’hui je ne souhaite pas que les gouttes de rosée perlent le long de mon corps ! Je veux rester sec ! »

Non, Seigneur, on ne l’a jamais entendu dire !

De la même façon, lorsque les premiers rayons de soleil percent à travers la brume matinale, alors ce sont bien toutes les fleurs du jardin qui, peu à peu, commencent à lui ouvrir leurs pétales. Oui, toutes !

  barre fleur-rose-101109

De mémoire de rose, Seigneur, on n’a jamais entendu l’une d’entre elles dire :

-« Ce matin, que le soleil ne vienne pas me réveiller ! Je souhaite rester fermée pour la journée ! »

Non, Seigneur, cela non plus, on ne l’a jamais entendu dire !

La fleur obéit au soleil de manière absolument parfaite et si, par le plus étrange des hasards, ce dernier en venait à s’arrêter au début de son arc et restait pour ainsi dire « figé dans le ciel« , alors la fleur cesserait immédiatement de s’ouvrir et elle attendrait qu’il reprenne sa course pour poursuivre ses longs étirements.

Oui, Seigneur, ta création est docile entre tes mains !

En tous points, elle t’est assujettie.

Ainsi, chaque matin, et ceci de manière invariable, Elle reçoit de toi tout ce dont elle a besoin pour se renouveler et CROITRE.

De jour en jour, lentement, sous l’action sans cesse répétée de l’eau et du soleil, elle se pare de couleurs plus vives et plus riches, d’atours plus somptueux…et, de cette façon, chaque élément qui la compose peut remplir progressivement la mission que tu lui as assignée et pour laquelle tu l’as créé.

Ainsi la vigne, arrivée à maturité, finira immanquablement par donner du raisin qui lui-même permettra d’obtenir le vin.

L’arbre fruitier, lui, produira inévitablement les fruits que tu lui as demandé de porter : des pommes, des cerises, des figues ou bien des noix…

 arbre fruitier Malus-Evereste

Les coquelicots, eux, finiront forcément par devenir rouges, et les bleuets bleus…chacun répandant dans l’air le parfum particulier qui est le sien.

Et rien (absolument rien ni personne) ne pourra entraver la venue et la progression de ce merveilleux processus dont tu es chaque jour le Grand Initiateur, Seigneur.

Oui, chaque élément accompli au sein de ta création la vocation qui lui est propre.De mémoire de cerisier, on n’a jamais entendu dire que l’un d’entre eux avait renoncé à être ce qu’il était et avait choisi de devenir, par exemple, de la broussaille ou du chiendent ! Là encore, non, Seigneur. On ne l’a jamais entendu dire.

 

Seigneur, avec toi la création est comme de l’argile dans les mains d’un potier ! Elle ne te résiste pas.

Et lorsque, à certains moments de la journée ou à certaines périodes de l’année, tu fais se lever le vent et que ce dernier commence à souffler sur elle, alors ce sont tous les éléments qui en font partie (sans aucune exception) qui suivent son mouvement.

 potier potterwheel

Le vent soufflera-t-il vers l’Ouest, tous les éléments s’inclineront vers l’Ouest. Soufflera-t-il vers l’Est, ils s’inclineront vers l’Est.

Soufflera-t-il faiblement, alors ils se contenteront de saluer de manière discrète ! Soufflera-t-il plus fort, voire violemment, alors tous les épis de blé et tous les éléments les plus souples tomberont la face contre terre !!

 

Le vent tourbillonnera-t-il, alors ta création tout entière se mettra soudain à danser une véritable farandole !!!

De mémoire d’arbre, Seigneur, on n’a jamais entendu dire que l’un d’entre eux avait un jour refusé d’agiter ses branches au passage du vent !

Non, Seigneur, cela non plus, on ne l’a jamais entendu dire !


oasis

LES HOMMES

Seigneur, en regardant s’ouvrir un à un les volets des immeubles et des maisons où résident les hommes, au loin, je me rends compte à quel point nous, les êtres humains, nous avons besoin de toi nous aussi.

L’univers est tellement immense que l’on s’y sent petit et seul si tu n’es pas là ! Et je prends également conscience, en considérant comment nos journées se passent habituellement, à quel point nous sommes rebelles à tes appels.

Oui, Seigneur, nous sommes tous tellement rétifs !

Cela, tu le sais bien puisque c’est toi-même qui veille sur nous depuis ce fameux jour des origines où tu nous as tirés de la terre ! Il faut dire que tu as déposé en chaque être humain, Seigneur, une chose très particulière que la nature, elle, ne possède pas.

Il s’agit de la LIBERTÉ.

Et c’est là ce qui fait toute la différence !

Lorsque, par exemple, tu fais jaillir dans le monde des sources d’eau vive pour que les hommes puissent aller s’y rafraichir au cours de leur long et difficile pèlerinage terrestre, alors ils ont la possibilité de s’en détourner s’ils le souhaitent ! Ils peuvent même choisir de se rendre là où les points d’eau sont empoisonnés !

 

Tous tes enfants, Seigneur, ne vont pas systématiquement s’abreuver dans les Oasis que tu as préparées pour eux !

De mémoire d’homme, Seigneur, on a souvent entendu certains d’entre eux dire : « Choisissons ce qui est mauvais plutôt que ce qui est bon; ce qui est souillé plutôt que ce qui est pur; ce qui est dur plutôt que ce qui est doux ! »

 soleil lumiere

Ou bien : « Préférons les offenses aux mots d’amour; les coups aux caresses; les conflits à la paix ».

Oui, Seigneur, cela, on l’a souvent entendu dire !

 

De la même façon, lorsque tu envoies sur le genre humain ton ineffable lumière pour l’éclairer dans la longue nuit qu’il traverse ici-bas, alors il a toujours la possibilité de se voiler la face et de préférer les ténèbres à la place, si tel est son bon plaisir !

Qui pourrait l’en empêcher puisque tu l’as voulu libre, Seigneur ?

De mémoire d’homme, on a souvent entendu certains d’entre eux dire : « Choisissons la nuit plutôt que le jour; le mensonge plutôt que la vérité; le mal plutôt que le bien; l’erreur plutôt que ce qui est juste; la mort plutôt que la vie ».

 

Oui, Seigneur, cela aussi, on l’a très souvent entendu dire !

Contrairement à la nature, Seigneur, tes enfants les hommes n’obéissent pas à tes commandements de manière parfaite.

Et si, à certaines périodes de leur histoire, tu leur fais la grâce de déverser encore plus abondamment tes bienfaits sur la terre qu’ils habitent, alors il se peut très bien que la plupart d’entre eux ne s’en aperçoivent même pas et, de cette façon, ne connaissent pas le temps où tu les as visités!

Oui, Seigneur, les hommes sont très souvent fermés à ta Présence.

Ils ne te sont pas en tous points soumis.

C’est pourquoi, chaque jour, ils ne savent pas forcément reconnaître, désirer et accueillir les bons aliments dont ils ont besoin pour se régénérer et grandir peu à peu jusqu’à Toi.

Et faute d’avoir bu ton eau pure et mangé ta nourriture saine, ils ne s’épanouissent malheureusement pas toujours de manière harmonieuse.

Ainsi, du haut du Ciel, tu constates avec tristesse que telle personne qui était chère à ton coeur s’éloigne peu à peu de toi et ne dégage plus ta bonne odeur de sainteté.

Telle âme que tu avais comblée de dons extraordinaires ne produit plus rien et est semblable à un champ en friche.

Telle autre à laquelle tu avais donné mission de ramener les hommes vers toi…les en Détourne.

Non, vraiment : tous les hommes ne laissent pas sur cette terre la trace exacte du rêve d’amour que tu avais sur chacun d’eux au départ, Seigneur.

 agneau

De mémoire d’homme, on a souvent entendu dire que tel ou tel d’entre eux s’était fourvoyé dans de mauvaises voies, perdu dans des impasses, ou bien attaché à de mauvaises valeurs, ou encore voué à des causes contestables…

Oui, Seigneur, cela aussi, combien de fois l’a-t-on entendu dire ?!

Et la conséquence de tout cela est que le monde n’a pas toujours le visage que tu voudrais qu’il ait !

Tu le rêves idéal, Seigneur, mais il est en proie au chaos.

Tu le rêves en paix, mais il est pratiquement constamment en guerre.

Tu le rêves guéri, mais il est couvert d’une multitude de blessures qui le font souffrir et l’affaiblissent.

Les hommes te résistent, Seigneur.

Ils restent sourds à tes suggestions…et la face de la terre s’en trouve défigurée. Et lorsque, parfois, au sein de cet affreux désordre, tu fais jaillir un puissant Souffle de Pardon et d’Espérance et que tu l’envoies parcourir les rues des villes (ou quelque lieu où se trouvent des hommes), tes enfants ont là encore le pouvoir de rester enfermés chez eux, voire même de marcher à contre-courant de ce Souffle s’ils le souhaitent !

 barre herbe1

Tu leur as donné cette liberté, Seigneur !

Qui pourrait les arrêter ?

Le bon sens leur suggèrera-t-il d’écouter telle parole de sagesse…ils pourront fort bien l’ignorer et en écouter une autre !

La prudence voudra-t-elle qu’ils renoncent à tel projet…qui pourra les empêcher de s’entêter et d’aller contre l’avis de la prudence ?

Les plus érudits parmi eux leur conseilleront-ils d’emprunter telle route…ils auront la possibilité de se moquer et de prendre un mauvais chemin !

Multiplieras-tu tes prophètes pour leur redire à nouveau toute l’importance de la conversion et la richesse de ta miséricorde…ils pourront les faire taire ou bien s’en débarrasser !

De mémoire d’homme, Seigneur, on a très souvent entendu dire que certains d’entre eux avaient tentés de faire tomber tes artisans de paix, et, ainsi, d’entraver la marche d’un peuple vers sa liberté ou sa Terre Promise.

Oui, Seigneur, cela également, on l’a très souvent entendu dire !


  baptmeduseigneurweb

UNE PRIÈRE

En ce matin où je contemple avec émerveillement ta création qui s’éveille, Seigneur, et où je vois également tes enfants les hommes s’apprêter à sortir de leur demeure pour aller vaquer à leurs activités, je voudrais te demander trois grâces pour que cette nouvelle journée qui commence soit vraiment profitable.

 

1-La première concerne la vie sacramentelle.

Je voudrais tout d’abord te demander, Seigneur, de faire qu’aujourd’hui je ne demeure pas insensible à cette EAU VIVE dans laquelle tu m’as baigné peu après ma naissance (un peu comme un cadeau de bienvenue dans le monde des hommes) et qui est celle de mon BAPTÊME.

Le baptême, en effet, m’a fait entrer dans la vie chrétienne, Seigneur. Et cela est extraordinaire !

Je n’aurai jamais assez de toute ma vie pour te remercier de m’avoir fait ce don !


Eucharistie01

De plus, ce sacrement m’a aussi et surtout ouvert les portes de L’EUCHARISTIE qui est le plus grand des sept sacrements dont ton Église est la gardienne depuis 2000 ans, et ce parce que Ton Fils Jésus est réellement présent dans l’hostie consacrée.

Et c’est là une grâce absolument inestimable, car ton Fils EST Dieu.

Je te demande donc d’être fidèle aux promesses de mon baptême, Seigneur, c’est à dire de renoncer au mal et de vivre chaque jour en conformité avec les commandements que ton Fils Jésus nous a donné dans l’Évangile.

Pour cela, donne-moi de me fortifier en me nourrissant de Lui le plus souvent possible à la Messe.

Et si d’aventure j’en viens à faire des écarts au cours de cette journée, alors donne-moi, s’il te plaît, d’avoir recours au sacrement de RÉCONCILIATION le plus rapidement possible afin que ce lien précieux qui nous unit soit immédiatement restauré.

 

Et après avoir avoué mes fautes, Seigneur, donne-moi aussi et surtout de prendre la ferme résolution de changer mes mauvaises habitudes et de ne plus retomber dans mes anciens travers, afin que des progrès réels s’opèrent en cette vie où je marche vers toi.

Comment l’un de tes enfants pourrait-il supporter de demeurer une seule seconde loin de toi, Seigneur ?


prière-Marthe-Robin

2-La deuxième grâce concerne la vie de prière.

Seigneur, je voudrais également te demander, en ce début de journée, de savoir rester ouvert à ta LUMIÈRE afin que je sois une terre bien préparée et qu’ainsi les sacrements aient une réelle incidence sur ma vie de tous les jours.

Les sacrements, en effet, ne peuvent pas porter du fruit malgré nous, de la même façon que la pluie (même en tombant quarante jours et quarante nuits) ne fera jamais germer et éclore de roses sur des rochers !

Donne-moi donc de me préparer à t’accueillir et à grandir en cultivant ce jardin intérieur qu’est mon âme, et ce en mettant la PRIÈRE à la première place dans ma vie.

La prière au lever, au coucher, mais aussi la prière avant et après chaque travail que j’effectue, et également la prière du ROSAIRE.

Prier, Seigneur, c’est tourner ses pensées vers toi.

C’est chercher sans cesse un échange d’amour avec toi.

Il ne saurait donc y avoir une activité plus noble pour l’homme sur cette terre.

Et afin que cette prière soit plus riche et plus belle de jour en jour, donne-moi également de ne pas omettre de la nourrir par la lecture régulière de ta PAROLE.

Fais que cette dernière m’inspire, me façonne et devienne jour après jour la Lumière de mes pas.


marie jésus bébé

3-La dernière grâce concerne la conversion.

Je voudrais enfin te demander, Seigneur, d’apprendre peu à peu à M’ABANDONNER à Toi; c’est à dire d’avoir progressivement les mêmes goûts que toi; d’aimer ce que tu aimes; de détester ce que tu détestes; d’aller là où tu vas; de fuir les lieux que tu as en abomination; un peu comme les épis de blé qui ne résistent pas au mouvement du vent.

 

Et afin de parvenir à redresser ce qui est tordu en moi et à défroisser tous les mauvais plis qui me font m’incliner du mauvais côté, apprends-moi à faire de petites mortifications chaque jour et à pratiquer régulièrement le JEÛNE ALIMENTAIRE qui habitue petit à petit l’âme et le corps à se départir de leurs mauvaises tendances.

Ainsi, devenant chaque jour plus conforme à ce que tu attends de moi, et étant moins rebelle à l’action de ton Esprit Saint, je serai plus à même de remplir la mission que tu m’as confiée sur cette terre.

barre herbe1

Oui, Seigneur, donne-moi de M’ASSAGIR et de laisser ta GRÂCE AGIR.

Alors, je cesserai peu à peu d’être cet homme sec et réfractaire que je suis devenu avec les années, et je retrouverai enfin la souplesse et la fraîcheur de mon enfance !

Je deviendrai un homme à l’image de celle que nous vénérons ici-bas comme le plus parfait des êtres créés, et qui est pour nous le plus beau modèle de docilité à ton Esprit qui puisse exister, Seigneur : la VIERGE MARIE.

 lys orange

Elle qui t’a dit un jour les mots les plus doux que tu puisses rêver d’entendre :

« JE SUIS LA SERVANTE DU SEIGNEUR, QU’IL ME SOIT FAIT SELON TA PAROLE ».

 


Source : http://ekladata.com/sJPPk06rTk4DWhhz3rICh8gB2Yo/-CHERE-GOSPA-45-LE-JARDIN-DE-JESUS-2E-PARTIE-.pdf

 

Publicités

A propos Myriamir

''LA PEUR NE VIENT PAS DE DIEU '' *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes* *En cette Fin des Temps-Jésus et Marie parlent à leurs Enfants ! https://myriamir.wordpress.com/
Cet article, publié dans Saint François d'Assise, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.