Extraits Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : *Une âme de feu pour notre temps !*


Le Père Le Crom affirme que la « portée prophétique » du Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge de saint Louis-Marie Grignion de Montfort est « indiscutable »1. En voici la preuve. Montfort écrit au n° 114 de son Traité :

 barre or3

« Je prévois bien des bêtes frémissantes qui viennent en furie pour déchirer avec leurs dents diaboliques ce petit écrit… ou du moins pour l’envelopper dans les ténèbres et le silence d’un coffre, afin qu’il ne paraisse point. » 2 Et le biographe de commenter : « De fait, le précieux traité fut enfermé, sous la Révolution, dans une caisse de vieux livres. Il ne fut retrouvé qu’en 1842… L’accomplissement de cette prédiction garantit l’authenticité des autres ».

barre or3

Fort de cette affirmation, voici une autre prophétie de Montfort qui se trouve dans la Prière embrasée 3: « Votre divine loi est transgressée, votre Évangile est abandonné, les torrents d’iniquité inondent toute la terre et entraînent jusqu’à vos serviteurs, toute la terre est désolée, l’impiété est sur le trône, votre sanctuaire est profané et l’abomination est jusque dans le lieu saint… Tout deviendra-t-il à la fin comme Sodome et Gomorrhe ?4

 

Ah ! Permettez-moi de crier partout : au feu, au feu, au feu ! À l’aide, à l’aide, à l’aide ! Au feu dans la maison de Dieu, au feu dans les âmes, au feu jusque dans le sanctuaire! À l’aide de notre frère qu’on assassine, à l’aide de nos enfants qu’on égorge, à l’aide de notre bon père qu’on poignarde !5

Seigneur, levez-vous ! Pourquoi semblez-Vous dormir ? » 6

barre or3

 

On identifie facilement, dans ce texte, les malheurs des temps suivants:

1) le libéralisme, dans la divine loi transgressée ;

2) l’apostasie, dans l’Évangile abandonné ;

3) l’impudicité se déversant et s’étalant dans les rues, dans les torrents d’iniquité qui inondent toute la terre ;

4) les défections et scandales des âmes consacrées, dans les serviteurs de Dieu entraînés par ces mêmes torrents ;

5) les catastrophes naturelles, dans la terre désolée ;

6) les gouvernements maçonniques, dans l’impiété qui est sur le trône ;

7) les messes sacrilèges, à travers le sanctuaire profané ;

8) l’homosexualité, désignée par Sodome et Gomorrhe ;

9) l’œcuménisme d’Assise, lorsqu’il dénonce l’abomination dans le lieu saint ;

10)l’insécurité permanente, qui se cache derrière le frère qu’on assassine ;

11) l’avortement, qui transparaît derrière les enfants qu’on égorge ;

12) enfin, l’euthanasie, que révèle le bon père qu’on poignarde.

barre or3

Rien n’est oublié : le tableau est complet, saisissant et d’une criante actualité ! Montfort semble bien décrire prophétiquement la situation dans laquelle nous sommes. Au plus le temps s’écoule, au plus cette prophétie prend du relief. Et puisque ce sont les évènements qui confirment la véracité des prophéties, il faut conclure la véracité de celle-ci.

 

Un fait emblématique va mettre en lumière le remède que le Bon Dieu propose pour survivre spirituellement dans cette société monstrueuse.

 

À la fin du 20ᵉ siècle, a été retrouvé un document de Victor Schœlcher (+1893), sous-secrétaire aux colonies dont les cendres « reposent » au panthéon.

Ce document, daté de 1842, réclamait la libération des esclaves. Il paraît que c’est le plus ancien en la matière. Mais que se cachait-il derrière cette fameuse « libération » des esclaves ?

 mort de-cire-de-st-louis-marie-detail

Cette libération politique et sociale cachait l’instauration d’un esclavage beaucoup plus grave et plus dangereux : l’instauration du Libéralisme anti-chrétien octroyant aux peuples les sacro-saints Droits de l’Homme : droit à la liberté de l’erreur et à la liberté du vice…

 

Or, il se trouve qu’en 1842, – l’année de la découverte du document de Schœlcher – on retrouvait le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge de saint Louis-Marie Grignion de Montfort qui avait été enseveli « dans les ténèbres et le silence d’un coffre » 7 durant la Révolution française.

 barre or3

 

Cette coïncidence de 1842, peu importante en soi, est emblématique : elle nous indique le remède divin à l’esclavage du monde actuel :

c’est le saint Esclavage montfortain 8.?

 

Abbé Guy Castelain+

1 Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, par Louis Le Crom, Clovis, 2003, p. 605. 2Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge [VD] n° 114. 3 Le célèbre « Memento » ou Prière embrasée pour demander des missionnaires [PE] Œuvres Complètes, Seuil [OC], 1966, pp. 675 à 688. 4 PE 5. 5 PE 28. 6 PE 30. 7 VD 114. 8 Sur ce sujet : relire le bulletin n° 23 (mai 2006).

 barre or3


Source : http://laportelatine.org/confreries/marierei/reine/reine133_1605.pdf

 

Publicités

A propos Myriamir

''LA PEUR NE VIENT PAS DE DIEU '' *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes* *En cette Fin des Temps-Jésus et Marie parlent à leurs Enfants ! https://myriamir.wordpress.com/
Cet article, publié dans Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.