Messages de Notre Dame du Laus… »Je suis Dame Marie » dit-elle à Benoîte* & Courte vidéo du lieu !


laus-06_-_La_chapelle_de_Bon_Rencontrebarre bleu long

NOTRE DAME DU LAUS
Notre Dame de bon-rencontre

(1664-1718)

REFUGE DES PÉCHEURS

« J’ai demandé Le Laus à mon Fils, et Il me l’a accordé ».

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF

De 1664 à 1718, la Sainte Vierge apparait à une bergère illettrée, Benoîte Rencurel. La Mère de Dieu demande alors la construction d’un Sanctuaire au Laus (05), annonçant que beaucoup viendraient s’y convertir. La Vierge Marie voulait que soit construit un édifice à offrir aux hommes, où ceux-ci pourraient changer leur coeur pour mieux aller à son Fils, le Christ.


Douze tableaux accrochés aux murs intérieurs de la basilique résument « l’histoire » du Laus (tirée du petit livret: Notre-Dame du Laus, Visite de la Basilique):

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 1: l’enfance de Benoîte


Née le16 septembre 1687, de parents paysans, Benoite perd son père à l’âge de 7 ans. C’est alors la misère au foyer de la veuve Rencurel, restée seule avec trois filles. Pour assurer au moins la nourriture à Benoîte, sa mère la place comme bergère: elle n’a pas 12 ans. Tout en gardant les moutons, Benoîte aime à dire son chapelet. Déjà, elle prend l’Évangile au sérieux : âgée à peine de 13-14 ans, alors que la misère règne dans le village par suite de mauvaises récoltes, elle est capable de se priver de nourriture pour donner son pain aux enfants qui ont faim.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 2: Les deux muletiers


De grossiers charretiers veulent abuser de la jeunesse de Benoîte. Plutôt que de se laisser approcher, elle fuit, apeurée, et s’engage dans le marécage Mais, elle ne s’enfonce pas, alors que les hommes, eux, ne peuvent avancer. Marie protège celle qu’elle va choisir pour une grande oeuvre.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 3:Les premières apparitions


Ce fut au « Vallon des Fours », près du village de St Étienne, pendant l’été 1664; Benoîte va avoir 17 ans…Une dame inconnue lui apparaît. Il semble que Marie ait d’abord voulu, avec elle, « créer des liens », sans dire qui elle est. Benoîte se sent très attirée et désire beaucoup la rencontrer. Chaque jour elle va au Vallon des Fours. Marie cherche à améliorer la vie morale de Benoîte. Ainsi, une fois, voulant lui apprendre la générosité, elle lui demande sa chèvre mais Benoîte y est trop attachée. Malgré son attrait pour `La Dame’, elle la lui refuse. Elle n’est pas encore prête à tout donner.


 pindreau-laus

barre-rose-et-coeur-rougeGIF

Tableau 4: Pindrau


La Dame inconnue a révélé son nom à Benoîte lors de la dernière apparition du Vallon des Fours « Je suis Dame Marie » lui a-t-elle dit. Maintenant, Benoîte a pour elle une grande affection et lui parle avec simplicité. Marie peut alors se montrer dans sa gloire, toute éclatante de Lumière, sans effaroucher la jeune bergère. Dans cette apparition, à peine celle-ci peut-elle distinguer son visage tellement il est lumineux. Marie lui dit : « Si vous voulez me voir, ALLEZ AU LAUS. Vous m’y verrez dans une chapelle d’où se dégageront de bonnes odeurs ». Marie l’appelle respectant sa liberté. Maintenant tout dépend de Benoîte et de sa réponse.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 5: La chapelle de bon rencontre


Le lendemain de l’apparition de Pindrau, Benoîte vient au Laus. Sur l’autel poussiéreux de la petite chapelle de « Bon Rencontre », elle revoit « Dame Marie ». Elle lui offre son tablier comme un tapis pour la préserver de la poussière. Marie peut compter sur Benoîte. Elle commence à lui révéler ce qu’elle veut faire au Laus. Une de ses paroles est inscrite au-dessus des tableaux « J’ai demandé le Laus à mon Fils, et Il me l’a accordé ». Elle veut aider les hommes à reconnaître l’Amour que Dieu leur porte. Benoîte viendra ici très souvent pendant cet hiver 1664-1665 ; Marie poursuivra son éducation, et lui demandera de prier pour ceux qui agissent mal : qu’ils se tournent vers le Christ Jésus.

barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 6: Les guérisons du Laus


Dans toute la région, on parle des visions de Benoîte. Au printemps 1665, les pèlerins viennent nombreux. Les écrits de l’époque attestent que plus de 50 guérisons de malades ou d’infirmes ont eu lieu en quelques mois ! Plusieurs guérisons furent obtenues par une prière faite avec foi, accompagnée d’une onction d’huile de la lampe du Sanctuaire.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


 

Tableau 7: Benoîte et les pécheurs


Après avoir demandé à Benoîte de prier pour les pécheurs, Marie lui demande de leur parler pour les aider à s’ouvrir au pardon de Dieu. Ainsi 1e projet de Marie se réalise Beaucoup d’hommes et de femmes changent leur coeur, retrouvent l’amitié de Dieu par le sacrement de Réconciliation (confession). Une parole de Marie se lit au-dessus de ce tableau. Elle l’a dite à Benoîte dès le début de leurs rencontres « Je veux faire bâtir ici une église où beaucoup se convertiront ».

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 8: Les deux couronnes


Au cours d’une vision, deux saintes proposent à Benoîte – de la part de Marie – le choix entre deux couronnes : l’une, de roses – symbole de vie facile et recherche de sa tranquillité et de son propre bonheur – l’autre, d’épines – symbole du renoncement à soi, des difficultés et des souffrances rencontrées quand on veut servir Dieu et les autres selon l’enseignement du Christ. Benoîte s’est déjà engagée dans cette seconde voie; elle peut, en connaissance de cause, prendre la couronne d’épines offerte par Ste Catherine de Sienne.

barre-rose-et-coeur-rougeGIF


laus 

Tableau 9: Vision du Christ en Croix


Priant devant la « croix d’Avançon », Benoîte y voit le Christ crucifié. Son amour pour lui augmente et approfondit son désir d’être unie à Lui jusque dans la souffrance pour sauver les pécheurs. De ce jour, chaque semaine pendant neuf ans, du jeudi soir au samedi matin, elle participera dans une extase douloureuse à la Passion du Christ.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


 Tableau 10: Les Anges communient Benoîte


Benoîte connaît une épreuve bien pénible qui dure 19 ans. Elle a 46 ans quand meurent les deux prêtres avec qui elle travaillait depuis les premières années du pèlerinage. Ceux qui les remplacent ne croient pas que la Vierge Marie lui ait confié une mission. Aussi, ils lui interdisent de parler aux pèlerins, lui refusent la communion, la critiquent en public et menacent de la faire enfermer. En même temps, elle subit de très dures épreuves. Elle est dans une grande détresse intérieure… Les anges la font alors communier. Fortifiée par ce Pain où Jésus se donne en nourriture, Benoîte accomplit fidèlement sa mission pendant cette dure et longue période.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Tableau 11: Vision du paradis


A Benoîte qui est associée si courageusement et par amour à la Passion du Christ, pour le salut du monde, il est donné parfois d’avoir une meilleure expérience des choses de Dieu. C’est ainsi qu’en l’année 1698, au soir du 15 Août, elle a une vision du Ciel ; non pas qu’elle y ait pénétré avec son corps, mais il lui est donné une profonde connaissance des saints pleinement vivants dans la Vie et dans la Joie de Dieu sous la conduite de Marie. Une telle connaissance captive son esprit et ses sens ; elle n’a plus contact avec le monde qui l’entoure: elle est en extase.

 

Cette connaissance, donnée directement à son intelligence, retentit dans son imagination. De celle-ci surgissent des images correspondant à ce qu’elle est en train de comprendre. Ce qu’elle connaît alors va bien plus loin que ces pauvres images qui ont été enregistrées au cours de sa vie et qui émergent à ce moment. Elle ne pourra pas exprimer avec des mots ces réalités célestes : la valeur de cette vision réside dans la connaissance des choses de Dieu et non dans les clichés qu’elle peut communiquer. De telles expériences donnent à Benoîte force morale, joie et certitude.

 barre-rose-et-coeur-rougeGIF

 


Tableau 12: Mort de Benoîte

La_mort_de_Benoite_1

barre-rose-et-coeur-rougeGIF


Usée par la lutte contre l’esprit du Mal et par une disponibilité totale au service des pèlerins, Benoîte ne peut supporter la foule qui veut toujours la voir, lui parler, la toucher. Alors elle participe à la messe depuis l’oratoire du ler étage, en ouvrant la fenêtre que l’on peut apercevoir du côté gauche du Choeur, au-dessus de la porte de la sacristie. Elle meurt le 28 décembre 1718, dans sa 72ème année. Elle quitte cette terre en pleine lucidité, son visage s’éclairant de joie au dernier moment. Son corps fut transporté dans la Basilique. Beaucoup vinrent la voir une dernière fois, et lui demander encore son aide. Cette prière continue aujourd’hui de la part de nombreux pèlerins.

barre or1

Pour en savoir plus:
Service d’accueil
Hôtellerie Notre-Dame du Laus
05130 St Etienne-le-Laus
Tel 04 92 50 30 73

http://www.notre-dame-du-laus.com


barre or1

barre or1


Les guérisons de Notre Dame du Laus

laus huile sanctuaire

barre or1

Au temps des Apparitions de la Vierge Marie à Benoîte Rancurel, les toutes premières guérisons du Laus concernaient aussi bien les adultes que les enfants. Nombreux furent ceux qui, très gravement déficients visuels, guérirent miraculeusement de ce que l’on appelait à l’époque une taie sur l’oeil. Après avoir appliqué de l’huile du sanctuaire sur leur organe blessé, ils voyaient parfaitement clair.
A cette époque, les autorités ecclésiastiques hésitaient sur l’attitude à avoir au sujet des phénomènes qui se produisaient au Laus. Jusqu’au jour où le vicaire général d’Embrun, Antoine Lambert, organise une expédition pour se rendre au Laus et mener son enquête. Là, il assiste quasiment en direct à la guérison d’une femme de vingt-deux ans, Catherine Vial. Dans la nuit du 18 au 19 avril 1665, alors qu’elle se trouve dans son lit, elle sent soudain qu’elle peut déplier ses jambes qu’elle avait rétractées sous elle depuis six ans.

Le matin, elle court se rendre à la messe célébrée par Antoine Lambert qui s’écrie alors : « Le doigt de Dieu est là ! Le doigt de Dieu est là ! »

barre or1

Au début des années 2000, une dame belge se présente un jour à l’accueil du sanctuaire, annonçant qu’elle est guérie d’une hernie discale qui s’extériorisait. En raison de son état, il avait été question de l’opérer dans l’urgence. Ce à quoi elle avait répondu : « Non docteur, vous ne m’opérerez pas ; c’est Marie qui va me guérir ! »
Le chirurgien avait souri et dit avec ironie : « Vous croyez encore aux miracles ? »

laus1

 

« Oui, docteur ! » avait-elle dit. Quatre mois plus tard, le chirurgien, ne la voyant pas venir comme prévu, s’en était inquiété, l’avait convoqué et lui avait fait passer un scanner. Stupeur, il n’y avait plus rien.

La patiente de lui dire alors : « Docteur, vous y croyez aux miracles maintenant ? »

« Oui, madame, lui répond-il, ce que vous aviez n’était guérissable que par une intervention chirurgicale. »

barre or1

 

A la même période, l’accueil du sanctuaire reçoit un coup de téléphone en provenance d’Australie. Une mère demande que l’on prie pour elle auprès de Notre-Dame du Laus. En effet, elle attend des jumeaux et l’un des deux, selon le diagnostic permis par l’échographie, est mal-formé. On lui répond « Nous allons prier pour vous, mais nous vous envoyons surtout l’huile de la lampe et vous vous ferez des onctions pour vos bébés chaque jour. » Peu de temps après, les deux bébés naissent, magnifiques tous les deux. A l’époque des faits, les grands-parents se trouvaient au Sanctuaire.

barre rosesingle

(Agence Zenit – « Repères historiques » publiés par le diocèse de Gap)
Source : http://apotres.amour.free.fr/page7/LELAUS.htm

 

Publicités

A propos Myriamir

''LA PEUR NE VIENT PAS DE DIEU '' *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes* *En cette Fin des Temps-Jésus et Marie parlent à leurs Enfants ! https://myriamir.wordpress.com/
Cet article, publié dans Apparitions Notre Dame du Laus (1664-1718), est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.